Monster mise sur des stratégies adaptées en régions


Le mercredi 27 avril 2011 | Site emploi régionaux
Monster mise sur des stratégies adaptées en régions

Acteur majeur du recrutement en ligne, Monster est très présent dans certaines régions, moins dans d’autres. Des stratégies sont mises en place pour consolider les zones fortes et reconquérir les autres marchés.

« Outre l’Ile de France pour des raisons historiques, il y a aujourd’hui deux régions sur lesquelles nous sommes particulièrement bien implantés : Rhône Alpes et le Nord », annonce Serge Preira, directeur régional de Monster France. La première, en grande partie parce que l’industrie pharmaceutique y est particulièrement forte et que les profils ingénieurs R&D sont l’une des cibles de Monster. La seconde parce qu’elle comprend de nombreuses SSII, or, « historiquement les profils dont elles ont besoin sont plus nombreux dans la base de données Monster.fr. »

Faire face à la concurrence

Dans d’autres régions, le contexte est plus compliqué : « dans l’Ouest, la concurrence est importante et la presse est un bon vecteur de recrutement. De plus, c’est un bassin d’emploi difficile, avec des secteurs qui ont particulièrement souffert de la crise, comme l’agroalimentaire et l’industrie. » Plusieurs actions devraient d’ailleurs bientôt être lancées pour reconquérir le marché, mais « c’est encore trop tôt pour en parler. »

La concurrence de sites comme RegionsJob ou du groupe Adenclassifieds, qui a créé Grandsudemploi et Centremploi, rend la conquête de marchés difficile, mais Monster a mis en place plusieurs stratégies, comme l’explique Serge Preira : « nous intervenons au niveau local pour pouvoir rencontrer les recruteurs et répondre aux spécificités régionales. » Ainsi, des commerciaux sont présents dans chaque région stratégique : à Nantes, Lille, Strasbourg, Toulouse, Bordeaux… « Nous adaptons notre stratégie d’approche en fonction des besoins. »

Attirer les candidats pour conquérir les entreprises

Les recruteurs ne sont pas la seule cible de ces actions de communication : sur certains secteurs, la pénurie de candidats oblige Monster à orienter son marketing de façon à amener les profils intéressants à déposer leur CV sur le site. « Nous organisons des salons ou des évènements gratuits au cours desquels les candidats viennent à la rencontre des recruteurs et nous communiquons en amont sur ces initiatives. »

Par ailleurs, des partenariats avec les écoles ont été lancés en régions pour inciter les jeunes diplômés à s’inscrire sur le site : attirer des perles rares est un bon moyen d’attirer à leur suite les recruteurs intéressés par leur profil. « Notre ambition pour les prochains mois : être fort sur l’ensemble des régions, conquérir de nouvelles parts de marché, ne pas rester sur nos acquis et innover constamment en allant chercher de nouvelles technologies et/ou solutions pour répondre aux attentes de nos clients. »

Séverine Dégallaix

Transférer cet article à un ami