RegionsJob, des sites qui travaillent pour vous


Le lundi 10 novembre 2014 | Contenu sponsorisé - Site emploi régional
RegionsJob, des sites qui travaillent pour vous - D.R.
RegionsJob innove encore avec la nouvelle version de ses sites régionaux qui transforme le jobboard en un outil et un assistant personnel au service du candidat. Grâce aux données du profil et à l’observation du comportement de l’internaute, les nouveaux sites sont encore plus simples et efficaces

Pour Jérôme Armbruster, Directeur Général et cofondateur de RegionsJob, les nouveaux sites vont révolutionner les pratiques et multiplier les points de rencontres avec les recruteurs.

Comment définir les nouveaux sites RegionsJob en quelques mots ?

Simples, efficaces et intelligents ! Les usages évoluent et les candidats exigent cette simplicité. Mais elle se base sur des technologies complexes de profiling et de data mining pour permettre une véritable efficacité et intelligence de l’outil. Avec les nouvelles versions de nos sites le candidat est accompagné dès sa première visite, il n’y a presque plus de frontière entre des espaces connectés ou non connectés. Et plutôt que de lui poser des questions, nous observons sa navigation pour apprendre à mieux le connaître. Plus l’internaute va utiliser nos outils, plus son profiling va être précis pour lui proposer des fonctionnalités pertinentes. Selon son parcours professionnel, mais aussi en fonctions de ses attentes, de son statut, s’il est en veille active ou passive par exemple, ou s’il est mobile… Nous ne nous limitons plus uniquement au CV ou au profil.

Comment sont utilisées les données des candidats, en quoi apportent-elles une valeur ajoutée à l’expérience candidat ?

Nous les utilisons uniquement dans l’intérêt du candidat pour personnaliser et transformer le site en un outil sur-mesure pour chaque utilisateur. Grâce à ces données, nous sommes capables de proposer au candidat une expérience utilisateur qui correspond à 100 % à ses attentes. De plus, ces datas, agrégées avec celles de tous les autres utilisateurs, permettent par exemple de proposer un tableau de bord complet au candidat : il peut comparer ses compétences avec celles des candidats de même profil, savoir par qui a été vu son CV dans la cvthèque… Nous sommes le premier site à aller aussi loin dans les informations fournies au candidat.

L’objectif c’est aussi de multiplier les points de rencontres entre les recruteurs et les candidats ?


Oui, le service doit continuer même lorsque le candidat n’est plus sur le site. Nous avons travaillé sur des algorithmes qui tournent en continu et en  temps réel afin d’envoyer les bonnes offres aux bonnes personnes au bon moment. Notre rôle ce n’est pas de spammer, mais au contraire de transformer le site en un véritable assistant pour être sûr de ne pas louper une opportunité intéressante.

Pour y parvenir vous avez imaginé un nouveau système de notifications…

Oui, pendant longtemps l’email journalier a été au cœur du système de relation entre le site et le candidat. Aujourd’hui, c’est différent, il existe d’autres canaux, comme le mobile qui apporte en temps réel et en situation de mobilité des notifications adaptées aux usages de chacun. Le système de notification est synchrone entre les différents « devices » pour assurer une cohérence dans les informations envoyées aux candidats. Nous les informons en temps réel des opportunités qui se présentent, partout, tout le temps.

Qu’est-ce que vous avez amélioré d’autre au niveau de l’expérience multi-écrans ?

Les nouveaux sites sont nativement utilisables et adaptables à tous les écrans. De la recherche à la candidature, toutes nos fonctions sont synchronisées et optimisées pour le mobile. Les interfaces mobiles représentent en effet 1 million de connexions chaque mois sur nos sites, c’est une dimension incontournable de notre métier. Encore une fois, le principe est très simple d’utilisation : les outils s’adaptent à l’utilisateur et les candidats n’ont pas à réapprendre comment ils fonctionnent selon le support sur lequel ils se connectent.
Mais il ne faut pas se limiter au multi-écrans, nous imaginons déjà des intermédiations qui ne nécessiteraient plus de se connecter à aucun site.

Qu’est-ce que ces nouvelles versions apportent aux recruteurs ?

Chez RegionsJob, nous n’avons jamais été dans le gadget. Notre mission, vis-à-vis des entreprises clientes qui nous font confiance, c’est de faire le tri parmi les 100 nouveautés technologiques qui ambitionnent de révolutionner le recrutement chaque année, et d’adopter celles qui comptent réellement. Depuis la fondation de RegionsJob en 2000, nous jouons ce rôle de conseil auprès des entreprises.
L’objectif principal du profiling est clairement l’efficacité. Proposer aux candidats plus d’offres ciblées pour faciliter leur recherche d’emploi, c’est garantir aux recruteurs plus de candidatures en adéquation avec leurs besoins. De plus, nos algorithmes se basent un référentiel issu de 14 ans de savoir-faire et de data, et les comportements de plus de 1 million de personnes qui ont changé de job grâce à nous. C’est un sacré capital dont nous faisons désormais profiter les recruteurs et les candidats.

Pour en savoir plus : cliquez ici

A propos de l’auteur :
Jérôme Armbruster est Directeur Général et cofondateur de RegionsJob. Ingénieur diplômé de HEI Lille, il a travaillé dans le secteur de la GED et des systèmes d’information avant de cofonder RegionsJob en 2000. En charge initialement des développements et de la gestion, il dirige aujourd’hui la société qui compte 170 personnes pour 25 M€ de CA.

Transférer cet article à un ami