Zijob lance la vague des jobboards à prix cassés


Le lundi 08 mars 2010 | Site emploi non cadres
Zijob lance la vague des jobboards à prix cassés

Après la grande distribution et le tourisme, le low cost s'attaque au marché du e-recrutement. Avec zijob.fr lancé fin février, les recruteurs peuvent maintenant diffuser leurs offres d'emploi à partir de 1 € l'annonce par jour de diffusion.

Généraliste, aussi bien destiné aux cadres qu'aux non-cadres, Zijob se veut le premier site emploi low cost. Son concept est né de l'expérience de ses trois fondateurs Manon Carrette, Gary Cigé et Thibaud Elzière également créateurs du portail de location entre particuliers Zilok. « En cherchant à développer cette start-up, nous avons expérimenté les difficultés que rencontrent les petites structures lorsqu'elles cherchent à recruter, explique Thibaud Elzière. Elles n'ont pas les moyens de payer 500 ou 800 € pour diffuser une offre d'emploi et sont contraintes de se débrouiller par elles-mêmes. Une situation peu confortable. »

Zijob entend donc leur faciliter la tâche en leur permettant de diffuser et gérer leurs offres d'emploi à moindre coût. « Notre plateforme dispose d'un moteur de recherche puissant par mots-clés et d'une interface API permettant à tout logiciel RH de se connecter », développe Thibaud Elzière. Autre point fort du site : sa simplicité d'utilisation. « Un artisan cherchant un apprenti, une PME, une grande société... tout le monde peut y naviguer aisément », ajoute-t-il.

Avec des tarifs démarrant à 1 € l'annonce par jour de diffusion, Zijob n'entend pas offrir les services de conseils et de d'accompagnement proposés par d'autres jobboards. Le site se veut avant tout un outil de diffusion d'annonces à la pointe de la technologie, à petits prix.

À ceux qui remettent en cause la viabilité de ce modèle d'affaires, Thibaud Elzière répond que les tarifs pratiqués par les autres acteurs du marché ne sont plus légitimes, car hérités d'une époque papier maintenant révolue. Le modèle séduira-t-il ? L'entrepreneur semble confiant : « lorsque nous avons crée Fotolia sur ce principe, nous avons essuyé les mêmes critiques. Pourtant notre banque d'images est aujourd'hui l'un des plus gros acteurs du marché. »

Transférer cet article à un ami