StepStone rachète Totaljobs pour 132 millions €


Le jeudi 05 avril 2012 | Site emploi généraliste
Le géant allemand des média Axel Springer vient d’annoncer, via sa filiale StepStone, le rachat du portail de petites annonces d’emploi Totaljobs, l’un des leaders anglais. Coût de l’opération : 132 M€. Développement international Axel Springer, premier éditeur de presse européen, renforce son ancrage numérique

Le 31 mars, par l’intermédiaire de sa filiale StepStone, le groupe s’est porté acquéreur du portail de petites annonces d’emploi Totaljobs, alors propriété de l’éditeur Reed Elsevier. Rendu public, le montant s’élève à 132 millions d’euros. En rachetant TotalJobs, le réseau de sites emploi StepStone poursuit sa stratégie de développement international et prend une place majeure sur le marché anglais. 

Totaljobs comptabilise à ce jour sept sites et représente une fréquentation totale de sept millions de visiteurs uniques mensuels, faisant de lui le groupe numéro un du recrutement en ligne dans le pays. « Totaljobs.com est bien sûr un site leader mais le groupe possède une vraie profondeur avec des sites spécialisés pour les secteurs de l’informatique, de l’hôtellerie, de la construction… Des sites de niche incontournables sur leur marché. »,  nous a confié Stuart Passmore, COO de BroadBean Technology,  éditeur anglais de solutions de multidiffusion d’offres d’emploi pour les recruteurs.

Création d’une co-entreprise

L’opération survient alors qu’Axel Springer a créé le mois dernier avec le fonds d’investissement américain General Atlantic la co-entreprise Axel Springer Digital Classified. Sous ce dénominatif, se retrouvent l’ensemble des sites d’annonces en ligne détenus par le groupe, dont SeLoger, le numéro un français de l’immobilier en ligne et StepStone. Axel Springer Digital Classified s’est fait fortement remarquer en levant la coquette somme d’1,25 milliard d’euros. « Par ce partenariat stratégique, ils ont créé les conditions nécessaires à une offensive de croissance dans le domaine des annonces en ligne », a expliqué Axel Springer dans un communiqué. 

Le géant allemand se positionne délibérément sur ce créneau afin de compenser la crise qui touche les publications papier. En 2011, la division internet a réalisé 30 % du chiffre d’affaire et représenté la moitié des revenus publicitaires. Une part qui devrait donc augmenter au cours de 2012. 

Bataille de géants 

Le rachat d’un leader de l’emploi anglais est alors très logique dans cette stratégie d’expansion. « L’annonce de cette acquisition n’a pas été une grande surprise », nous a précisé Stuart Passmore.  Quant au prix de l’opération, « les observateurs s’accordent pour le trouver très raisonnable », nous a confirmé le COO de BroadBean. A titre de comparaison, Monster avait déboursé 225 millions de $ pour racheter HotJobs en 2010 et surtout le même Axel Springer avait dû mettre sur la table 633 millions d’euros en 2011 pour s’emparer de SeLoger.

En France, après une première tentative d’implantation malheureuse en 2000, StepStone est revenu en 2007 en rachetant successivement, Sourcea.fr et Les Villages Emploi (Marketvente.fr, Admincompta.fr…), pour des montants plus modestes.

Sur le marché européen des sites emploi, le géant des média allemand annonce clairement son ambition de tenir la dragée haute à l’américain CareerBuilder. Ce dernier avait d’ailleurs défié Axel Springer sur son propre marché en 2011 en rachetant JobScout24. 

Le sort de Monster, qui attend toujours de savoir le nom de son ou de ses futurs acheteurs, s’annonce alors déterminant. Axel Springer et CareerBuilder se battront-ils pour cette acquisition stratégique en Europe ?

Aurélie Le Caignec

Transférer cet article à un ami