StepStone acquiert Jobsite pour 110 millions d’euros


Le mercredi 18 juin 2014 | Site emploi généraliste
StepStone acquiert Jobsite pour 110 millions d’euros - D.R.
Le groupe StepStone poursuit sa stratégie de développement international en s’emparant du jobboard britannique Jobsite. D’un montant de 110 millions d’euros, cette transaction va permettre au groupe Axel Springer, dont StepStone est la filiale, d’augmenter sa force de frappe à l’échelle européenne

Le groupe de presse Axel Springer a encore frappé ! Deux ans après avoir racheté le portail de petites annonces anglais Totaljobs pour 132 millions d’euros, le géant allemand, qui souhaite renforcer son ancrage numérique, vient d’annoncer, par le biais de sa filiale StepStone, l’acquisition de Jobsite. Montant de l’opération : 90 millions de livres sterling, soit environ 110 millions d’euros. Grâce à ce rapprochement, qui devrait être entériné au dernier trimestre de l’année, le jobboard britannique Jobsite et ses filiales CityJobs et eMedCareers vont pouvoir s’appuyer sur l’expertise de StepStone. Et ainsi évoluer au sein d’un groupe digital puissant. « Travailler aux côtés de StepStone sous la houlette de la filiale Axel Springer Digital Classifieds est une stratégie réjouissante. Ce rapprochement va nous permettre d’accélérer notre croissance sur le marché tout en proposant des améliorations substantielles à nos clients, aux candidats et aux employés. Je suis impatient de bénéficier de l’expertise que StepStone va nous apporter », commente, dans un communiqué, Mike Wall, CEO de Jobsite.

Devenir leader sur le marché européen

Pour l’éditeur de presse Axel Springer et sa filiale StepStone, l’acquisition de Jobsite, jusqu’ici détenu par le groupe Evenbase (Propriétaire de Broadbean revendu à CareerBuilder en mai dernier), s’inscrit dans une double démarche : investir dans le segment des annonces en ligne pour compenser la crise qui touche actuellement les publications papier et étendre sa présence en Europe au travers d’opérations de croissance externe. En enrichissant son portefeuille de jobboards, StepStone, qui dénombre désormais dix marques, espère donc défendre sa place dans le paysage concurrentiel des sites d’emploi. « Notre technologie de pointe combinée à l’expertise locale de Jobsite devraient apporter des leviers de croissance supplémentaires à l’ensemble de notre groupe et nous aider à créer davantage de valeur ajoutée, tant pour nos clients que pour les candidats », explique, dans un communiqué, Ralf Baumann, président-directeur général du groupe StepStone, qui compte plus de 85 000 entreprises clientes (Deloitte, Siemens, Deutsche Telekom…).

Axel Springer a ainsi investi 242 millions d’euros pour devenir le leader incontesté de l’emploi en ligne au Royaume-Uni en s’emparant en deux ans de deux poids lourds : Totaljobs et de Jobsite. En France, il a déjà fait parler son carnet de chèques en rachetant en 2007 Aufeminin.com pour 280 millions d’euros et en 2011 SeLoger.com pour 633 millions d’euros. Sur le marché de l’emploi hexagonal, Axel Springer, via sa filiale StepStone, s’est montré, par contre, plus économe en rachetant Sourcea pour 1,5 million d’euros en 2007 et Les Villages Emploi pour 3,6 millions d’euros en 2008. Après avoir fait main basse sur le marché du e-recrutement outre-Manche, Axel Springer prépare-t-il une méga-acquisition d’un site emploi en France ?

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami