« Notre nouvelle stratégie devrait nous permettre d’atteindre une audience de 400 millions d’utilisateurs dans le monde », Gilles Cavallari, Monster


Le vendredi 03 octobre 2014 | Site emploi généraliste
"Notre nouvelle stratégie devrait nous permettre d’atteindre une audience de 400 millions d'utilisat - D.R.
Après avoir dévoilé sa nouvelle stratégie pour les Etats-Unis, Monster a annoncé mercredi, son nouveau positionnement pour La France. Comme attendu, le groupe lance une myriade de nouveaux outils et se lance dans l’agrégation d’offres d’emploi, comme l’explique Gilles Cavallari, directeur général de Monster France

Quels éléments ont guidé la nouvelle stratégie de Monster ?

Nous avons, en tant qu’acteur de l’emploi présent depuis plus de 20 ans, une image fine du marché du recrutement. L’arrivée des réseaux sociaux, des jobboards spécialisés ainsi que des agrégateurs d’offres d’emploi a, certes, offert une grande variété d’outils aux recruteurs, mais leur a aussi rendu le quotidien plus complexe. Notre nouvelle stratégie s’inscrit dans cette logique de rationalisation et de simplification des processus de recrutement, côté recruteurs comme candidats. En France, notre positionnement se décline donc en trois axes : la montée en puissance des technologies sémantiques et du Big Data, l’intégration des réseaux sociaux et le déploiement d’une nouvelle identité graphique.

Quels nouveaux outils incarnent cette stratégie ?

Afin d’aider les recruteurs à engager le dialogue avec les candidats, nous annonçons le lancement de « Monster Talent CRM », une solution qui s’appuie sur une technologie sémantique de ciblage et qui permet de diffuser des emails personnalisés aux meilleurs candidats de la CVthèque de Monster. En parallèle, nous lançons « Monster Cloud CRM », qui permet de déployer la puissance de ces technologies d’identification sur les viviers de candidats internes. Pour permettre aux recruteurs de capitaliser sur la viralité des réseaux sociaux, nous avons également conçu « Monster Twitter Cards », dont l’ambition est d’aider les entreprises à diffuser les offres d’emplois, enrichis d’un contenu, sur leur fil Twitter, via une API spécifique, développpée conjointement avec Twitter.

Monster a racheté la start-up américaine TalentBin en début d’année. Cette récente synergie va-t-elle s’inscrire dans votre stratégie française ?

Oui, la solution « TalentBin by Monster » est disponible, à partir d’aujourd’hui, en France. Elle permet aux recruteurs d’identifier et de contacter les meilleurs talents, où qu’ils se trouvent. Cet outil repose sur une technologie permettant d’agréger l’ensemble de l’activité des profils présents sur le web puis de centraliser leurs informations sous la forme de mini-profils regroupant leurs travaux professionnels issus de blogs, forums d’experts, réseaux sociaux… Afin d’aider les recruteurs à toucher les candidats passifs positionnés sur des postes en tension, nous allons d’abord déployer cette technologie sur les profils liés à l’IT comme les développeurs et les ingénieurs QA.

Monster va-t-il se positionner dans l’agrégation d’offres d’emploi ?

Absolument ! Nous avons bâti une plateforme, qui agrègera, d’ici la fin du prochain trimestre, plusieurs dizaines de milliers d’offres d’emploi provenant de différentes sources du web public. Toutefois, nous n’allons pas distribuer ces annonces agrégées sur tout notre site. Dans un premier temps, les offres ciblées IT et commercial/vente seront distribuées sur deux sites de niche dédiés à ces métiers, que nous allons lancer à la mi-octobre : Monster IT et Monster Commercial Vente. Cette promesse permettra de générer un trafic qualifié de plus en plus important sur ces sites : nos clients seront alors les premiers à bénéficier de cette audience nouvelle, puisque leurs offres y seront dupliquées et mises en avant.

Quels objectifs souhaitez-vous atteindre ?

Avec cette nouvelle approche, nous espérons toucher davantage de candidats. De 25 millions de CV actuellement disponibles au sein de la base de Monster, nous devrions dénombrer 150 millions de profils ces prochaines semaines. Cette nouvelle stratégie devrait nous permettre d’atteindre une audience de 400 millions d’utilisateurs dans le monde, dont environ 270 millions provenant de Twitter et 100 millions provenant de nos différents partenaires comme La Tribune, Le Monde… Le nombre d’offres d’emploi devrait, lui aussi, décoller. De 250 000, nous espérons passer à 4 millions, via l’ensemble des plateformes que Monster a commencé à agréger depuis juillet dernier.

Vous avez lancé, aux Etats-Unis, une offre basée sur le paiement à la performance. Va-t-elle être déployée en France ?

Ce serait prématuré de le dire. Toutefois, grâce à la nouvelle stratégie que nous lançons en France, nous allons diffuser un nombre plus important d’offres d’emploi, ce qui nous ouvre, effectivement, de nouveaux horizons.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami