Monster aide les recruteurs à cibler les candidats sur Twitter


Par Aurélie Tachot | le vendredi 05 juin 2015 | Site emploi généraliste
Monster aide les recruteurs à cibler les candidats sur Twitter

Monster a décidé d’accélérer dans le recrutement social. Sept mois après avoir dévoilé sa nouvelle stratégie, le jobboard annonce, ce lundi, le lancement de Monster Social Job Ads, une solution permettant aux entreprises de cibler les candidats actifs et passifs présents sur Twitter, en fonction de leurs profils professionnels.

Après les Etats-Unis, c’est au tour de la France d’accueillir la nouvelle solution sociale de Monster. Sept mois après avoir lancé Monster Twitter Cards, dont l’ambition est d’aider les entreprises à diffuser leurs offres d’emploi sur leur fil Twitter, le jobboard continue d’investir dans le web social via son nouvel outil Monster Social Job Ads. Si Twitter figure dans la ligne de mire du groupe, c’est qu’il se prête de mieux en mieux au recrutement, d’après Gilles Cavallari, directeur général de Monster France. "Entre 15 et 20 % des offres d’emploi sont aujourd’hui partagées sur Twitter et environ 45 % des utilisateurs y sont pour des raisons professionnelles, ce qui fait de ce réseau social un canal de recrutement qualifié et extrêmement réactif", explique-t-il. En 2014, environ 500 000 tweets liés à l’emploi ont été diffusés en France. Un chiffre qui devrait exploser en 2015 puisque le compteur affichait déjà 220 000 offres d’emploi retweetées à la fin du mois de février.

Cibler les profils les plus pertinents sur Twitter

Disponible à partir de ce lundi, Monster Social Job Ads permet aux recruteurs de diffuser de manière automatique des offres d’emploi sur le fil d’actualité des twittos justifiant d’un profil professionnel en adéquation avec celui du candidat recherché. "La solution repose sur une technologie de ciblage qui détecte les informations professionnelles partagées sur le web, les analyse et identifie les comptes Twitter qui leur sont associés", souligne Gilles Cavallari. L’outil permet ainsi aux recruteurs d’élargir au maximum leur sourcing puisque les informations récoltées par la solution sont corrélées aux bases de données de l’écosystème Monster, composées de plusieurs millions de CV, et associées aux options de ciblage fournies par Twitter. La solution leur permet, par ailleurs, de contourner les 140 caractères imposés par Twitter puisque chaque tweet emploi est enrichi d’informations comme la localisation du poste, les compétences requises… Au sein de cette "Job Ad", un bouton est également encapsulé pour permettre aux candidats d’être redirigés vers l’annonce diffusée sur Monster ou vers le site carrière de l’entreprise.

Adresser le marché caché de l’emploi

Testé en version bêta par plusieurs entreprises, Monster Social Job Ads semble répondre aux attentes du marché, côté candidats comme recruteurs. Aux Etats-Unis, 35 % des candidats qui ont interagi avec le tweet de l’entreprise (c’est-à-dire qui l’ont mis en favori ou qui ont cliqué sur le lien URL de l’offre) ont ensuite débuté un processus de candidature. En France, 43 % des campagnes Twitter engagées par les entreprises ont, par ailleurs, atteint le cap des 50 interactions, moins de 24 heures après la diffusion de l’offre d’emploi. "Les entreprises peuvent toucher les candidats actifs et passifs qui ne sont pas abonnés à leur compte Twitter, notamment les profils pénuriques du commerce et des nouvelles technologies, très représentés sur ce réseau", précise Gilles Cavallari. Plutôt encourageants, ces premiers retours encouragent Monster à continuer d’investir sur les réseaux sociaux. De nouvelles solutions devraient ainsi voir le jour d’ici la fin de l’année.

Transférer cet article à un ami