Monster vise une nouvelle cible avec son offre TPE Job


Le mardi 15 novembre 2011 | Site emploi généraliste
Monster vise une nouvelle cible avec son offre TPE Job

Jusqu’ici, peu de dirigeants de TPE pouvaient se permettre de poster une offre d’emploi sur Monster. Le célèbre jobboard a donc crée une solution sur mesure pour les plus petites entreprises avec une formule simple et économique à 199 euros.

 L’offre TPE Job s’adresse pour l’heure à trois secteurs en tension : l’artisanat, l’hôtellerie restauration et les services à la personne. « Ce sont des secteurs d’avenir, avec énormément de potentiel et qui jusqu’ici utilisaient surtout les sites gratuits pour diffuser leurs offres d’emploi », indique Guillaume Louet, responsable e-commerce Monster France et Europe du Sud. Avec comme conséquences un afflux de candidatures de qualité inégale et un processus de recrutement chronophage.

« Nous avons voulu être en mesure de leur proposer la technologie Monster à un prix avantageux tout en allant chercher une cible jusqu’ici peu présente sur notre site », explique Guillaume Louet. La formule, lancée en juin dernier, coûte 199 euros pour un emplacement en rotation pendant soixante jours. Concrètement, si un recruteur achète un emplacement sur Monster pour une annonce d’ambulancier et qu’après dix jours, le poste est pourvu, il pourra continuer à utiliser son emplacement pour d’autres annonces pendant les cinquante jours restants. « Il peut vraiment utiliser son emplacement comme il le souhaite. »

Une offre rapide et flexible

Pour les recruteurs de TPE, le procédé est relativement simple : il suffit de sélectionner en ligne le secteur concerné, commander le nombre d’emplacement souhaité, sélectionner l’intitulé du poste à pourvoir et rédiger une annonce, avec l’aide d’un modèle en ligne. « Les clients qui le souhaitent peuvent aussi ajouter certaines options pour une plus grande visibilité », indique Guillaume Louet. Toutefois, la plupart des TPE utilisent le produit brut, sans option, et un mois se révèle généralement amplement suffisant pour que le poste soit pourvu.

Certes, la formule est toujours en phase de démarrage. « Les résultats sont encourageants mais nous devons acquérir plus de CV de candidats des secteurs en question afin d’attirer un nombre plus large de recruteurs », explique le responsable. Si le succès est là, le service TPE Job devrait prochainement s’étendre à d’autres secteurs. L’idée est déjà dans les cartons de Monster.

Fiona Collienne

 

 

 

 

 

Transférer cet article à un ami