Méta-moteur en plein boom, Jobijoba signe un partenariat avec Pôle emploi


Le lundi 27 mai 2013 | Site emploi généraliste
Méta-moteur en plein boom, Jobijoba signe un partenariat avec Pôle emploi - D.R.

L’agrégateur d’offres d’emploi ne manque pas d’actualités. Il dévoile une version optimisée de son site, continue sa conquête internationale et annonce avoir été choisi comme partenaire technique par Pôle emploi, dans le cadre de son projet de transparence du marché. Face au géant Indeed, son principal concurrent, l’année commence fort pour cette PME aquitaine créée en 2007.

Un accord stratégique

Il y a quelques mois, Pôle emploi annonçait son intention de regrouper les annonces de plusieurs job-boards privés sur son futur site, qui sera lancé progressivement à partir du mois de juin. Dans le cadre de ce grand chantier de modernisation, Jobijoba a été choisi comme partenaire technique pour accompagner Pole-emploi.fr dans le processus d’agrégation des 8 sites emplois sélectionnés. « Cet accord démontre que notre technologie est reconnue. C’est un argument intéressant vis-à-vis de nos clients » observe Thomas Allaire, fondateur du méta-moteur. Des clients internationaux, puisque Jobijoba s’est récemment développé en Suisse, en Italie, au Mexique et en Russie, en plus des 4 pays frontaliers où il était déjà présent. Prochaine étape, la Turquie, dans les prochaines semaines. « Puis 1 ou 2 pays supplémentaires d’ici la fin de l’année, sans doute en Amérique du sud » ajoute Thomas Allaire.

Un site en constante évolution

« 95 % des offres d’emploi publiées en France sont aujourd’hui agrégées sur notre site » se félicite le dirigeant. Avec 1,6 millions de visiteurs par mois sur le site français en moyenne, l’audience du méta-moteur a doublé en 1 an. La dernière version de Jobijoba déployée début mai facilite la recherche du candidat, grâce à des extractions sémantiques. « Le moteur est capable de suggérer des annonces ou des actions à l’internaute. Notre objectif est de toujours avoir une offre à lui proposer » explique Thomas Allaire. Les pages de résultats ont par ailleurs été redésignées pour renforcer la dimension visuelle et éviter l’effet ‘liste Google’. Dès septembre, Jobijoba proposera aux candidats d’analyser automatiquement leur CV. Autrement dit, le site sera capable de décortiquer et comprendre le contenu du document pour suggérer des critères de recherche, proposer une alerte ou des CVthèques de sites pertinents. Si cette fonctionnalité existe déjà sur certains sites, Jobijoba mise sur une technologie sophistiquée et sur la simplicité d’utilisation. « Au-delà de l’effet whouah, cette fonction est utile au candidat qui ne voit pas toujours 100 % du potentiel de son CV. A nous de lui suggérer des pistes auxquelles il n’aurait pas pensé » conclut Thomas Allaire.

Gaëlle Fillion

Transférer cet article à un ami