Le classement des sites emploi en septembre 2018


Par Gaëlle Fillion | le vendredi 09 novembre 2018 | Site emploi généraliste
Le classement des sites emploi en septembre 2018

Pas de révolution en vue du côté du classement des sites emploi de Médiamétrie / NetRatings (MNR). Indeed confirme sa puissance derrière l’indétrônable Pôle emploi. Leboncoin emploi campe en 3e position. Regionsjob, qui ne figurait pas dans le top 10 jusque-là pour des raisons méthodologiques, se hisse à la 5e place.

Selon le classement MNR de septembre 2018, le site de Pôle emploi frôle les 10 millions de visiteurs uniques (VU). A première vue, c’est beaucoup plus que son talonneur, Indeed, et ses 6 millions de VU. Reste que l’écart entre le n°1 français et le n°2 américain semble se réduire lentement et sûrement, prouvant une fois de plus la puissance de frappe d’Indeed, actif sur le marché français depuis seulement 10 ans. Ces deux sites ont la particularité d’agréger les annonces d’autres jobboards, en plus des leurs.

Des effets de saisonnalité à considérer

La rubrique emploi du site Leboncoin affiche 2,69 millions de VU selon le classement. Un chiffre légèrement inférieur à celui que l’on a pu observer dans le passé, notamment en octobre 2017, dans d’autres classements Médiamétrie sur la catégorie emploi / carrière. "On ne peut pas comparer un mois d’octobre avec un mois de septembre. Il y a une forte saisonnalité sur les sites emploi et cela ne concerne pas uniquement Leboncoin. Nos chiffres [internes] indiquent une forte croissance, notamment sur le marché des cadres", indique Antoine Jouteau, CEO de Leboncoin. A noter que l’audience du site Emploi Cadres, lancé en avril 2018, n’est pas inclus dans le calcul. "La question se poserait de consolider nos chiffres", ajoute-t-il.

En bonne place : les sites régionaux et de niche

Alors que Regionsjob avait toujours été absent du peloton de tête du classement MNR, il apparaît à la 5e place en septembre 2018. Jusque-là, le nombre de visiteurs uniques des sites régionaux PacaJob ou OuestJob, par exemple, était calculé séparément. "Il nous semble cohérent que nos 8 sites régionaux, qui sont rattachés à une même marque, apparaissent agrégés dans ce classement afin d’avoir un périmètre géographique comparable", explique David Beaurepaire, directeur délégué de Hellowork, la maison mère de RegionsJob.

Sur le segment des cadres, Cadremploi, en bonne forme, devance légèrement l’APEC, respectivement en 6e et 7e position. "Il ne faut pas apporter plus d’importance que cela aux petites fluctuations d’audience. C’est la couverture du marché qui est importante. Avec 1,5 millions de visiteurs uniques par mois, Cadremploi touche 1 cadre du secteur privé sur 2", indique Pascal Lasserre, DGA de Figaro Classifieds.

En 4e position du classement, le site JuriTravail, qui propose un accompagnement juridique pour les particuliers et les PME, est historiquement présent dans le classement MNR des sites emploi/carrière. C’est le seul acteur du top 10 qui ne diffuse pas d’annonces d’emploi.

A noter que Monster, qui était 9e du classement en octobre 2017, n'apparaît pas dans ce nouveau palmarès, simplement en raison de problèmes purement techniques du côté de Médiamétrie.

Des chiffres basés sur un panel de 30 000 internautes

Scruté par les professionnels du secteur, le classement Médiamétrie Net/Ratings doit être lu avec les précautions d’usage (comme tout classement d’ailleurs). Il se base non pas sur l’audience réelle des sites, mesurée par des outils comme Google Analytics (approche site-centric), mais en partie sur un panel d’internautes (approche user-centric). Ce classement, qui présente l’avantage d’être établi par un acteur tiers, est surtout un outil intéressant pour saisir des grandes tendances à un moment donné. Les valeurs absolues doivent être prises avec des pincettes. A noter que cette mesure de l’audience « Internet Global » affiche un nombre de visiteurs uniques par mois qui agrège de manière dédupliquée les 3 écrans (desktop, mobile et tablette). 

Transférer cet article à un ami