Le Bon Coin s'apprête à changer de look


Par Aurélie Tachot | le jeudi 11 février 2016 | Site emploi généraliste
Le Bon Coin s'apprête à changer de look

L’année 2016 commence sur les chapeaux de roue pour Le Bon Coin ! Le portail d’annonces, qui mise de plus en plus sur l’emploi, dévoilera, d’ici un mois, une charte graphique plus moderne. Une refonte guidée par la mobilité et incarnée par le développement du nouveau site en responsive design et l’ajout d’une fonctionnalité de géolocalisation.

"2016, c’est l’année du changement", a amorcé Antoine Jouteau, directeur général du Bon Coin, lors de la conférence de presse qui s’est déroulée ce mardi. Pour fêter son dixième anniversaire, le portail de petites annonces, qui a vu son audience grimper de 10 % en 2015, a annoncé un flot de nouveautés. Son logo, qui était auparavant un cube représentant les domaines d’activités qu’il couvrait (l’automobile, l’immobilier…) a été abandonné. Tout comme son fond jaune vif et son extension en « .fr ». Une évolution logique dans la mesure où "plus de la moitié de l’audience est désormais générée via les mobiles", a-t-il expliqué. Loin d’être radicale, la refonte du logo du Bon Coin permet au portail d’arborer une image plus actuelle. Une cure de jouvence qui concerne également son interface, plus épurée et développée en responsive design, afin d’être mieux adaptée à la navigation sur mobile. Actuellement testée par 1 % des utilisateurs, cette version s’enrichit aussi d’une fonctionnalité de géolocalisation, "permettant aux internautes d’effectuer des recherches dans un rayon de 30 kilomètres autour de chez eux", indique-t-il. Un outil en vogue qui pourrait, à terme, éclipser la fameuse carte de France présente dès la page d’accueil du Bon Coin... L’axe social du portail aux 23 millions de visiteurs uniques par mois, n’a pas été oublié. Un service de messagerie devrait être intégré d’ici quelques mois, afin de fluidifier les échanges entre les internautes.

Des services dédiés à la diffusion d’offres d’emploi

En plus d’être celle du changement, l’année 2016 devrait également être celle de l’emploi, d’après les fortes ambitions d’Antoine Jouteau sur ce segment. "Même s’il ne représente actuellement qu’1 % des contenus, l’emploi est un marché majeur pour nous. Le nombre d’annonces publiées a doublé ces 18 derniers mois : nous en dénombrons actuellement 200 000, dont 68 000 en CDI. La rubrique recense désormais 2,6 millions de visiteurs uniques par mois", indique le directeur général. Des chiffres qui devraient rapidement exploser : entre 5000 et 6000 nouvelles annonces enrichissent, chaque semaine, cet onglet, alimenté par 40 000 annonceurs. Cette évolution sur le domaine de l’emploi, Le Bon Coin prévoit de la monétiser. "Ces prochains mois, des services spécifiques dédiés aux TPE, aux PME et aux gros employeurs devraient voir le jour. Nous mettrons en place des passerelles afin de faciliter la multidiffusion d’annonces. Cela permettra aux recruteurs de poster massivement leurs opportunités d’emploi", a t-il annoncé. Cette année, le portail, qui tire l’essentiel de ses revenus de publicités, s’est fixé un dernier objectif. Et non des moindres. "Nous souhaitons partir à la conquête du marché de la publicité locale", selon Antoine Jouteau. Le Bon Coin lancera, d’ici un mois et demi, l’Atelier Business, un service concurrent de SoLocal, Google Ad Words et Facebook, qui permettra aux entreprises de développer, sur leur zone de chalandise, leur notoriété.

Transférer cet article à un ami