Keljob ressuscite l’offre d’emploi vidéo


Le lundi 12 novembre 2012 | Site emploi généraliste
Keljob ressuscite l’offre d’emploi vidéo - D.R.

Début octobre, le jobboard lançait « Keljob TV ». Cette plateforme d’annonces d’emploi en vidéo fait le choix de ne pas donner la parole au représentant institutionnel de l’entreprise, mais au responsable opérationnel du futur recruté. Résultat : des vidéos amateurs d’autant plus convaincantes. 

Gérer une marque employeur différemment

L’annonce vidéo avait déjà été testée par certains sites d’emplois, sans vraiment parvenir à convaincre. « Quitte à utiliser un support différent, autant en profiter pour faire passer un message complémentaire à l’annonce écrite » analyse Sophie Ak, directrice marketing de Keljob. Dans les vidéos de Keljob TV en effet, c’est le futur homologue ou N+1 qui décrit le poste à pourvoir avec ses propres mots, raconte son parcours, détaille ses attentes vis-à-vis du futur recruté… Le candidat bénéficie ainsi d’un premier contact avec la personne avec qui il sera susceptible de travailler. En filigrane, il a en outre un aperçu des locaux mais aussi une première impression de l’ambiance. « Nous avons des retours très enthousiastes des recruteurs » constate Sophie Ak qui précise que cet outil s’adresse aux entreprises qui acceptent de communiquer différemment.

Do it yourself
« Ce job est perçu comme l’un des plus cools de Microsoft France » : une phrase inimaginable dans une annonce d’emploi classique mais crédible dans la bouche de la collègue du futur Evangéliste Développeur Windows 8 de la multinationale. « Sur la forme, la qualité de la vidéo n’est pas la priorité » confirme Sophie Ak qui laisse le soin aux recruteurs de fournir une vidéo de 2 minutes qu’ils auront eux-mêmes filmée, sur la base d’une trame de questions fournie par Keljob. Le DRH devra simplement identifier les opérationnels prêts à jouer le jeu. L’outil s’adresse plutôt à des entreprises engagées dans la chasse de talents pénuriques, et n’est ouvert pour l’instant qu’aux postes IT.

Un lancement expérimental
« C’est totalement gratuit pour l’instant » confirme Sophie Ak qui admet tester un modèle pour importer efficacement la vidéo dans le secteur de l’emploi. Avec 2000 vues au total sur les 8 vidéos en ligne depuis le début du mois, le lancement est encourageant. L’outil a été conçu sur une plateforme blog pour permettre aux candidats de laisser des commentaires et entrer directement en contact avec l’auteur de la vidéo. Un levier pour recruter la génération Y ?

Gaëlle Fillion

Transférer cet article à un ami