Formation : Meteojob passe à la vitesse supérieure


Par Gaëlle Fillion | le mercredi 20 mai 2015 | Site emploi généraliste
Formation : Meteojob passe à la vitesse supérieure

En 2013, le job-board se lançait discrètement sur le terrain de la formation en créant une rubrique dédiée sur son site. Il souhaite désormais mettre un coup d’accélérateur sur cette activité afin de diversifier ses revenus et le type de contenus offert à ses utilisateurs. Pour ce faire, il mise sur la recette qui a fait son succès : le matching.  

Si le marché de la formation était dans le viseur de Meteojob depuis sa création en 2007, le job-board n’en avait vraisemblablement pas fait jusque-là son cheval de bataille. "Nous expérimentons ce chantier depuis un an et demi. La mécanique que nous avons mise en place s’est avérée efficace et utile, à la fois pour nos inscrits que pour nos partenaires organismes de formations" explique Marko Vujasinovic, Président de Meteojob. L’entreprise vient donc de recruter une Directrice de la formation, Carole Messalati  – ex-Studyrama – pour développer cette activité. Ses concurrents Keljob et RegionsJob avaient également pris cette trajectoire stratégique il y a quelques années, avec leurs plateformes jumelles Kelformation pour le premier et Maformation pour le second.  "Nous ne sommes pas dans une logique purement média. Nous voulons appliquer le modèle de Meteojob à la formation en apportant non pas seulement de la visibilité aux organismes de formation mais aussi de la performance grâce à des flux qualifiés" assure le co-fondateur du site. Le site analyse donc les besoins en formation des candidats de sa base de données – en identifiant par exemple les trous de parcours dans leur CV -  afin de leur suggérer des formations pertinentes au travers d’emailing ciblés et de publicités.  

Formation continue et alternance

Depuis son arrivée sur ce marché, Meteojob revendique 50 000 leads générés auprès de ses 30 organismes et écoles partenaires. "Cela prouve notre capacité à staffer des stages de formation" résume Marko Vujasinovic. Car l’optimisation des taux de remplissage semble bien être le nerf de la guerre chez les acteurs du marché. En 2015, la formation devrait représenter entre 7 et 8 % du CA de Meteojob. D’ici fin 2016, le site vise 300 partenaires et 15 % de ses revenus issus de la formation. A ce jour, Meteojob revendique 2,6 millions d’inscrits, 1 million de visiteurs uniques par mois et un CA de 4 millions d’euros en 2014, en croissance de 43 % au premier trimestre  2015. 

Transférer cet article à un ami