Face à Google for Jobs, Indeed ne tremble pas


Par Aurélie Tachot | le jeudi 20 juillet 2017 | Site emploi généraliste
Face à Google for Jobs, Indeed ne tremble pas

Chahuté par le géant Google, qui a récemment lancé un service d’agrégation d’offres d’emploi, Indeed ne perd pas son cap pour autant ! Dans ce contexte de saine concurrence, le méta-moteur, qui référence 500 000 annonces dédupliquées en France, devrait multiplier les investissements sur le plan marketing comme technique pour continuer de développer sa notoriété et son audience.

Il y a plus d’un mois, Google frappait un grand coup en dévoilant Google for Jobs, un service d’agrégation d’offres d’emploi disponible depuis quelques jours aux Etats-Unis. Certains observateurs du marché ont vu, dans ce secret de polichinelle, une menace pour le méta-moteur Indeed. Face à l’arrivée de Google sur le marché stratégique de l’emploi, l’agrégateur reste pourtant droit dans ses bottes. ʺCela fait 13 ans que notre équipe de linguistes et de data scientists ne travaillent qu’avec l’optique de faciliter la recherche d’emploi. Avec son approche horizontale, donc pas en profondeur, Google ne nous rattrapera pas en quelques mois…ʺ, estime Arnaud Devigne, directeur général d’Indeed France. Et même s’il y parvient avec le temps, Indeed pourrait ne pas être impacté. ʺGoogle n’a tué ni le marché de l’immobilier, ni celui du voyage. Et pourtant, il a lancé de nombreuses offres sur ces verticalesʺ, rappelle-t-il. Il est vrai que sur son marché de prédilection, Indeed a des atouts non-négligeables : un catalogue de 500 000 offres d’emplois dédoublonnées, une CVthèque de 4 millions de CV (encore peu connue des recruteurs) et une audience record en constante progression, estimée à 7 millions de visiteurs uniques par mois par Google Analytics. Des bons chiffres également portés par la conjoncture économique actuelle, favorable au recrutement.

Les sites d’e-commerce, une source d’inspiration

Pour continuer à garder sa longueur d’avance, Indeed, qui n’a donc aucune intention de réaliser un pivot pour devenir un jobboard, devrait continuer de multiplier les projets. Encore plus maintenant que Google empiète sur ses plates-bandes ! Comme à son habitude, le méta-moteur se rendra visible au travers de plusieurs campagnes TV, qui jalonneront la fin de l’année 2017. Des sponsorings d’émissions mais aussi des affichages dédiés aux chercheurs d’emploi permettront à Indeed ʺnon pas de générer du trafic supplémentaire sur la plateforme, mais de continuer à installer la marqueʺ, précise Arnaud Devigne. Sur le plan technique, Indeed a une feuille de route également chargée. ʺNous lancerons, dans quelques semaines, une solution de branding basée sur le machine learning et l’automatisation. Sur le plan du sourcing par exemple, elle permettra aux entreprises de mieux comprendre les comportements des chercheurs d’emploi. Grâce au wording, nous pourrons notamment leur dire que tel profil est davantage susceptible de répondre à un poste d’analyste de données lorsque celui-ci est appelé data scientistʺ, illustre le directeur général. A l’image des sites d’e-commerce, l’agrégateur devrait, enfin, développer des outils de retargeting suggérant aux candidats ayant cliqué sur telle annonce de consulter une offre similaire.

Transférer cet article à un ami