E-sourcing : « une solution qui a fait ses preuves »


Par Gaëlle Fillion | le lundi 27 août 2012 | Site emploi généraliste
E-sourcing : « une solution qui a fait ses preuves »

Elles s’appellent Ideas RH, Open Sourcing ou ImageInPeople. Spécialisées dans le sourcing de CV et la multidiffusion d’annonces sur le web, ces entreprises ont acquis les faveurs de certaines grandes entreprises. Témoignage d’Agnès Le Saux, responsable recrutement et gestion des carrières de Chronopost, pour qui ce service est devenu incontournable.

Chasseurs du web

Chronopost a fait appel à Open Sourcing pour la première fois en 2011 pour renforcer les équipes de sa force de vente. « Nous avions pour objectif de pourvoir plusieurs dizaines de commerciaux en moins d’un trimestre » explique Agnès Le Saux. « Difficile de tenir ce calendrier via nos leviers de recrutement classiques ». Suite à un premier test au milieu de l’été, les résultats à la rentrée finissent de convaincre l’entreprise. « Ils ont un vrai savoir-faire en termes de sourcing multi-canaux » précise cette professionnelle du recrutement. Job-boards, réseaux sociaux, sites d’école, blogs : le corpus est large. Quant aux résultats, ils seraient plutôt pertinents, tant en matière de recueil de CV que de référencement, si l’on en croit son expérience. « Si je cherche par exemple un chargé d’affaire à Nancy, je peux recevoir plusieurs CV qualifiés sous 10 jours alors qu’il me faudrait attendre environ 6 semaines via un cabinet de recrutement » assure Agnès Le Saux. Un sourcing simple sur la base d’un panel élargi de CVthèques peut même être réalisé « en moins de 24 heures dans certains cas » atteste Alexandre Vuillaume, directeur d’Ideas RH. Si la réactivité de l’e-sourceur ne fait guère de doute, un gros travail de formalisation des besoins pour la définition du cahier des charges reste toutefois nécessaire en amont. De même, le temps de coordination et de suivi de la part de l’entreprise cliente ne doit pas être sous-estimé.

Des résultats efficaces à moindre coût

Alors qu’un cabinet classique facture le processus complet de recrutement d’un profil, le business model d’une entreprise d’E-sourcing est généralement basé sur un « forfait-temps » : 1 mois ou 3 mois de sourcing par exemple. « Pour une prestation ponctuelle de 4 semaines, avec l’envoi d’un lot de CV ciblés par semaine, il faut compter environ 600 € » résume Alexandre Vuillaume. En outre, une entreprise comme Ideas RH propose par exemple une formule comprenant la rédaction ou le rewriting d’une annonce, sa multidiffusion sur un large éventail de sites gratuits puis sur 1 ou 2 job-boards payants, ainsi qu’un premier tri des candidatures. Coût de la prestation : entre 700 et 1000 €. « Je n’ai pas à gérer le coût du plan média » observe Agnès Le Saux. La prestation d’un e-sourceur reste toutefois limitée face à un cabinet de recrutement qui valide en face-à-face les profils présentés. Volontiers adaptées aux profils plutôt jeunes et peu expérimentés, ces solutions 100% web peinent encore à convaincre lorsqu’il s’agit de recruter des middle managers ou des dirigeants. A noter que ces entreprises proposent parfois des options de pré-validation à travers des entretiens téléphoniques ou visio. « Entre la short-list d’un cabinet de recrutement et le lot de CV pré-validés par un e-sourceur, notre taux de transformation est quasiment le même, pour un budget moindre » conclut Agnès Le Saux.

Transférer cet article à un ami