Campagne TV de Monster : coup d’envoi d’un nouveau positionnement


Le mardi 05 février 2013 | Site emploi généraliste
Campagne TV de Monster : coup d’envoi d’un nouveau positionnement - D.R.
En février, Monster sponsorise le Petit Journal de Canal+. Un investissement significatif qui témoigne de l’ambition stratégique du job-board : devenir un fournisseur global de solutions RH. Baptisé SeeMore, son premier logiciel RH sera dévoilé dans les prochaines semaines. Avant-goût de ce nouveau produit.

Renforcer la marque pour mieux se diversifier

Un billboard publicitaire de 12 secondes pour ouvrir et clôturer l’émission vedette de Canal+. Une histoire qui raconte avec humour et dérision les coulisses du monde du travail. C’est ainsi que le site emploi fait le choix d’inaugurer son nouveau plan média et marketing, après 4 ans d’absence du petit écran. « En 2013, Monster sera excessivement offensif » prévient Gilles Cavallari, DG de Monster France, Espagne et Benelux. Certes, cette campagne d’image cible les cadres, un public déjà convoité par Monster qui signait récemment un partenariat avec Le Monde. Mais les décideurs et professionnels RH sont eux aussi dans le viseur. « Nous travaillons la marque pour soutenir le lancement de nouveaux produits » explique Gilles Cavallari. Objectif : diversification. « Nous n’abandonnerons pas notre core business qui est celui de la mise en relation entre candidats et recruteurs. Mais Monster n’a plus vocation à ne faire que du sourcing. Notre nouvelle orientation s’adapte aux défis futurs de la fonction RH » précise le DG.

SeeMore : Monster voit plus loin

En 2008, le site emploi rachetait l’entreprise Trovix, spécialisée dans le web sémantique. C’est sur ce savoir-faire technologique que se fonde SeeMore, sa solution RH disponible en cloud que Monster présentera officiellement courant février. « La gestion du big data est un challenge fondamental pour les RH » commente Gilles Cavallari. Déjà utilisée dans son option Power CV Search, cette puissante technologie sémantique permettra aux clients de Monster d’optimiser leurs recherches de talents au sein de leur propre CVthèque ainsi que sur d’autres sources de données externes, à travers une interface unique. L’outil offrirait également un accompagnement décisionnel avec une fonction de gestion prévisionnelle du recrutement. La cible ? Les grandes entreprises qui gèrent de grosses bases internes de CV, mais également les PME, à travers une offre plus compétitive appelée « SeeMore Professional ».

Nouveaux leviers de business ?

Toujours en quête d’un acquéreur au niveau mondial, Monster France compte aujourd’hui 140 collaborateurs. « Le dernier trimestre 2012 s’est terminé au-delà de nos espérances avec le renouvèlement des contrats » tempère Gilles Cavallari. Reste que pour les job-boards, le contexte est délicat, avec une conjoncture économique balbutiante, la concurrence accrue des sites gratuits et des réseaux sociaux. « C’est une tendance que l’on compte inverser en 2013, en nous inscrivant comme partenaire à long terme, avec davantage de ROI pour nos clients » conclut le dirigeant de Monster.

Gaëlle Fillion

Transférer cet article à un ami