3 min avec Vincent Sauteron, Direct Emploi


Par Aurélie Tachot | le jeudi 30 mars 2017 | Site emploi généraliste

Grâce à un positionnement clairement affiché – le recrutement des jeunes actifs – Direct Emploi réussit à défendre sa place sur le marché concurrentiel des sites emplois. Après une année 2016 marquée par la refonte de son site, la marque amirale d’un réseau de jobboards spécialisés espère grignoter des parts de marché, à coups d’améliorations techniques.

Alors que la majorité des jobboards se diversifient, Direct Emploi défend bec et ongles son cœur de métier : "le sourcing, la diffusion d’offres d’emploi et la recherche de CV", résume Vincent Sauteron, fondateur du site emploi, qu’il a lancé en 2004. En restant focalisé sur ce qu’il sait faire, le jobboard a connu une accélération ces deux dernières années. Entre 40 000 et 50 000 offres d’emploi, de stage et d’alternance sont désormais publiées chaque mois. 100 000 candidatures sont générées.

Ces résultats s’expliquent par la notoriété que Direct Emploi a acquis auprès de sa cible de prédilection : les jeunes actifs. En l’occurrence les étudiants en dernière année d’école, les jeunes diplômés qui recherchent un premier emploi et les actifs ayant jusqu’à sept ans d’expérience. Pour continuer sur cette lancée, le site emploi, qui appartient à un réseau de jobboards spécialisés (Direct Etudiant, Carrière Industrie, Carrière Restauration…), devrait mener plusieurs chantiers techniques dont la refonte de sa CVthèque. Des investissements en matière de référencement naturel devraient, par ailleurs, être engagés.

Comment Direct Emploi se différencie-t-il de ses concurrents ? Quelles actions met-il en œuvre pour faire progresser son audience ? Quels projets le jobboard généraliste mènera-t-il ces prochaines années ? Les réponses de Vincent Sauteron, fondateur de Direct Emploi.

Transférer cet article à un ami