Profil Public : un nouvel outil pour l’e-réputation


Le lundi 20 juin 2011 | Site emploi cadres
Profil Public : un nouvel outil pour l’e-réputation

Cadremploi a lancé le 12 mai dernier Profil Public, un outil destiné aux cadres qui souhaitent maîtriser leur visibilité sur Internet. Le principe : rassembler en une page toutes les informations professionnelles qui se trouvent sur le web.

« Nous avons constaté avec le lancement de notre site sur la e-réputation il y a plusieurs mois qu’il y avait non seulement une prise de conscience sur cette problématique, mais aussi un réel besoin, car les candidats sont de plus en plus présents sur Internet »
, remarque Sophie Ak, directrice marketing et communication adjointe de Cadremploi. Preuve de l’existence de ce besoin : depuis le lancement, plus de 1 000 profils se créent quotidiennement. Profil Public permet donc aux cadres de choisir et de rassembler en un seul endroit les informations qu’ils souhaitent partager avec les recruteurs : profils sur les réseaux sociaux professionnels, blogs, compte Twitter… En bref tout ce qui participe à leur parcours professionnel.

Pour quoi faire ?


Le service est proposé aux personnes inscrites sur Cadremploi : le profil reprend, en fonction des choix du membre, tout ou partie des informations du CV déposé sur le site : formation, expérience, langues… Le candidat peut ensuite ajouter un lien vers son profil Viadeo ou LinkedIn ou vers d’autres contenus de son choix : participation à des conférences, interviews données, citations, revue de presse, blog personnel créé… « L’un des intérêts de Profil Public, c’est qu’en matière d’emploi, la première impression compte énormément, or c’est souvent grâce à Internet que le recruteur se fait une première idée. L’objectif est que le cadre puisse maîtriser cette première impression, en évitant par exemple les problèmes d’homonymes ou la remontée d’informations non professionnelles. » Profil Public présente un autre avantage : selon une étude Cadremploi/Ifop, 41 % des cadres ont envisagé au cours des trois derniers mois de quitter leur entreprise, ils sont à l’écoute des opportunités du marché. Or, être visible sur Internet est un bon début dans cette démarche.

Côté recruteurs, selon Sophie Ak, « cela simplifie leurs recherches : ceux qui ont accès à notre CVthèque peuvent visualiser, en un seul clic, un profil qui contient tous les compléments d’informations dont ils pourraient avoir besoin, au lieu d’aller les chercher ailleurs. » De quoi gagner du temps dans la recherche de candidats intéressants.

Séverine Dégallaix

Transférer cet article à un ami