La 2ème édition des Trophées Apec de l’égalité Femme-Homme couronne Areva, Sanofi et Veolia


Par Laurent Pilliet | le mardi 09 avril 2013 | Site emploi cadres
La 2ème  édition des Trophées Apec de l’égalité Femme-Homme couronne Areva, Sanofi et Veolia

La remise des prix de la 2ème  édition des Trophées Apec de l'égalité Femme-Homme, sous le haut-patronage de Mme Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des droits des femmes, s'est tenue le 9 avril au cœur de Paris. Neuf entreprises ont été récompensées dont Areva, Sanofi Pasteur et Veolia Propreté.

L'objectif de ces Trophées est de faire que l'égalité professionnelle entre femmes et hommes dans les entreprises devienne une réalité. Ces Trophées, financés par l'Union Européenne, visent à récompenser les collaborateurs qui participent dans leur entreprise, activement, au quotidien, à des actions très concrètes en faveur de l'égalité professionnelle.

Devant une centaine de professionnels des ressources humaines, Marie-Françoise Leflon, présidente de l'Apec, a ouvert la cérémonie en soulignant la hausse de la participation. 29 entreprises ont concouru à cette deuxième édition. Depuis l'origine de ces Trophées, l'Express est le partenaire presse de cet événement. « L'égalité Femme-Homme est un combat de longue date pour l'Express. N'oublions pas qu'en mai 1953, c'est un couple qui a créé le journal, Françoise Giroud et Jean-Jacques Servan-Schreiber. Françoise Giroud était l'âme de la rédaction et son influence est encore présente. » a rappelé Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l'Express.

« Le combat doit être porté par tous, les hommes autant que les femmes » a précisé Mme Najat Vallaud-Belkacem, la Ministre des droits des femmes. « Les salariés commencent à s'approprier ces enjeux, c'est une chance et ces Trophées le montrent parfaitement » a complété la Ministre avant de remettre le Grand Trophée Apec. Ce prix a été remis à Areva pour un dispositif de temps partiel aligné sur les vacances scolaires pour permettre aux salariés de profiter mieux de leurs enfants ou de leurs petits enfants.

Dans la catégorie PME, le Trophée d'Argent a été remis à l'agence immobilière en ligne Optimhome pour la rédaction d'un recueil d'anecdotes collectées auprès de ses collaborateurs pour traiter de manière légère les inégalités vécues par des hommes et des femmes. L'équipe Vermadis (enseigne E. Leclerc) a remporté le Trophée d'Or  pour la création de partenariats avec des agences de travail temporaire pour aménager le temps partiel des femmes. Le but ? Lutter contre le temps partiel subi.

Sanofi Pasteur de Lyon a soulevé le Trophée d'Or dans la catégorie Grandes Entreprises. WoMen in Sanofi Pasteur, est un réseau de 2300 personnes dans cinq pays qui propose des idées au comité de direction de Sanofi pour un meilleur équilibre Homme-Femme. Le Trophée d'Argent est allé à Veolia Propreté pour son action sur la féminisation des métiers dits « masculins » comme les postes de conducteurs d'engins ou d'officiers de collecte.

L'entrepreneuriat n'a pas été oublié. Cette nouvelle catégorie créée en 2013 a couronné le réseau Mom'Artre. Un Trophée d'Or pour souligner une offre de services pour les entreprises permettant d'accueillir les enfants de 6 à 11 ans tout en favorisant leur épanouissement à travers l'art. Le Trophée d'argent quant à lui est allé à IGO Conseil de Montpellier. Son action : proposer et concevoir des formations sur les enjeux de l'égalité professionnelle Homme-Femme.

Pour finir, les deux derniers Trophées de la soirée sont allés, dans la catégorie Organismes publics, parapublics, associations à Financi'Elles et au Deuxième Regard. Financi'Elles, réseau de quinze DRH de grandes entreprises du monde de la finance partageant les savoir-faire et les données chiffrées, a reçu le Trophée d'Or ; le Deuxième Regard, association créée pour la promotion du rôle des femmes dans l'industrie cinématographique, le Trophée d'Argent.

Jean-Marie Marx, directeur général de l'Apec a conclu cette remise de prix, en soulignant la qualité des échanges entre les douze membres du jury et en notant le travail restant à accomplir. « Les Trophées, c'est bien mais ce n'est pas suffisant, a-t-il précisé. L'Apec est pour cela fortement mobilisée dans cette lutte pour l'égalité professionnelle. Et dès cette année, cette action sera encore renforcée. »

crédit photo (Lionel Moreau)

Transférer cet article à un ami