220 000 profils publics créés chez Cadremploi


Le jeudi 10 mai 2012 | Site emploi cadres
220 000 profils publics créés chez Cadremploi - D.R.

 

Dans la course à l’innovation qui anime les sites emploi, le groupe Figaro Classifieds (Cadremploi, Keljob, Cadresonline) n’est pas en reste. Réputation numérique, mobilité, chaîne TV : tous les moyens sont bons pour favoriser la rencontre entre candidats et recruteurs.

La montée en puissance des réseaux sociaux - et notamment leurs expérimentations en matière d’emploi - semble avoir secoué le petit monde des sites emploi. Monster a lancé son application BeKnown sur Facebook, RegionsJob a officialisé le portail Aliaz destiné à mieux gérer sa visibilité sur le web. On pouvait s’attendre à une annonce similaire de Figaro Classifieds mais le groupe préfère mettre l’accent sur son innovation sur la durée.

Précurseur en matière de gestion de l’e-reputation


Dès mai 2011, Cadremploi lancait Profil Public. Cet outil permet aux candidats de gérer leur réputation numérique en regroupant, en un seul endroit, toutes les données qu’ils veulent mettre en avant auprès des recruteurs (informations du CV, liens vers les différents médias sociaux). « 220.000 profils publics ont déjà été créés et l’outil ne cesse d’évoluer : bientôt, les candidats pourront aussi ajouter des vidéos et podcasts à leur profil  », précise Matthieu de la Thébeaudière, directeur délégué de Cadremploi, Keljob et CadresOnline.


La mobilité est un enjeu crucial


Toutes les offres d’emploi présentes sur Cadremploi peuvent désormais être partagées sur Viadeo, LinkedIn, Facebook, Twitter et Google+. « Nous permettons aussi au candidat qui consulte une offre de voir qui de ses relations sur Viadeo et LinkedIn travaille déjà pour cette entreprise. » Cadremploi a aussi effectué un virage en matière de mobilité : 20 % de ses offres sont déjà consultées depuis l’internet mobile et ce chiffre est amené à exploser dans les prochains mois. A terme, les offres d’emploi pourraient aussi être diffusées sur la chaîne Cadremploi TV qui diffuse, pour l’heure, les contenus vidéo du site sur le store Samsung. « Sur le web, on est condamné à innover en permanence et à s’adapter aux nouveaux usages », affirme Matthieu de la Thébeaudière

Les réseaux sociaux sont complémentaires


Selon lui, les réseaux sociaux ne concurrencent pas les sites emploi pour la simple et bonne raison qu’ils sont surtout utilisés pour développer un carnet d’adresse. « A contrario, nous sommes à 100 % concentrés sur les offres d’emploi et dans l’urgence, il est plus pertinent pour un recruteur de poster une annonce sur un site emploi où l’audience est captive et les candidats vraiment en recherche  », indique-t-il. La montée en puissance des réseaux sociaux serait même source d’inspiration pour les sites emploi : « on regarde beaucoup ce qu’ils font en matière d’innovation et certaines fonctionnalités nous inspirent  », concède le directeur délégué.

Fiona Collienne

 

Transférer cet article à un ami