Cadremploi devient mobile


Le mardi 31 août 2010 | Site emploi cadres
Cadremploi devient mobile

Cadremploi a lancé le 9 août son application iPhone gratuite, à télécharger sur l’App Store. Une vidéo
présentant les principales fonctionnalités est disponible sur le site du groupe.

« Nous nous devions de passer sur l’iPhone, nous voulons suivre les tendances du marché », explique Arnaud Nicolas, chef de marque Cadremploi. Or, la tendance du marché est à la mobilité : on compte aujourd’hui douze millions de Mobinautes en France. Concernant l’application, « il est un peu tôt pour communiquer en termes de chiffres, mais l’application est dans le top 10 des plus téléchargées en France, preuve qu’il existait un vrai besoin ». Les retours sont pour le moment positifs : « nous essayons de travailler en mode participatif et de prendre en compte les remarques des utilisateurs, ils peuvent commenter l’application sur l’App Store ainsi que sur le forum Cadremploi. »

L’application offre des modalités assez classiques : accès aux actualités, aux conseils carrières, et bien sûr aux 15 000 offres d’emploi. « Il est possible de faire des recherches avec les mêmes critères que sur le site : poste, salaire, situation géographique… » Les Mobinautes peuvent aussi mémoriser les annonces, les transférer par mail, ou encore y postuler. Des alertes sont également disponibles : quand un candidat fait une recherche précise, il peut être averti lors de sa prochaine connexion si une offre correspondante a été postée récemment.

Les émissions de Cadremploi TV font aussi partie de l’application : « elles s’y prêtent bien », estime Arnaud Nicolas. En effet, les podcasts de « Boss Big Boss », de « Questions RH » et de « On revient vers vous » contiennent des témoignages de DRH ou de personnalités qui parlent de leur expérience en tant que recruteur ou en tant que candidat, et qui peuvent intéresser les candidats comme les professionnels des RH. Toutefois, pour le moment, aucune application spécifiquement dédiée aux recruteurs n’est prévue : « nous allons d’abord voir comment fonctionne celle-ci, l’améliorer en fonction des demandes des utilisateurs, et pour la suite, nous verrons quand elle sera au point ».

Séverine Dégallaix

Transférer cet article à un ami