Talentia prend de l’avance sur le laborieux dossier DSN


Par Gaëlle Fillion | le lundi 31 août 2015 | SIRH
Talentia prend de l’avance sur le laborieux dossier DSN

L’éditeur et intégrateur français annonce que 120 de ses clients étaient opérationnels, dès juillet, sur la phase 2 du chantier DSN. Aujourd’hui, cet acteur - qui évolue désormais à la fois sur les marchés RH de la GA-Paie d’une part et gestion des talents d’autre part -  se dit prêt à déployer la phase 3 dès septembre, afin d’anticiper le big bang de janvier 2016.

"Zapper" la phase 1

"Nous faisons partie des rares éditeurs ayant à ce jour des clients opérationnels en DSN Phase 2" expliquait fin juillet le coordinateur projet DSN chez Talentia, Franck Boussard. Dès le départ, l’éditeur avait en effet pris le parti de développer sa solution de DSN en intégrant directement les phases 1 et 2 du cahier des charges dicté par l’administration. "Nous nous sommes inscrits directement en Phase 2, partant du constat que cette phase apportait une grande valeur ajoutée aux entreprises en matière de simplification" ajoute-t-il. Un positionnement fort de l’éditeur, qui a mis en place des cellules spéciales de consultants DSN pour accompagner les services RH dans ce grand chamboulement des pratiques métiers.

Dans les starting blocks pour la dernière étape

A ce jour, 120 des clients Talentia  - principalement des ETI - émettent déjà des messages DSN sur le site Net-Entreprise à travers les données gérées via le système de paie Talentia ;  80 devraient basculer d’ici la fin de l’année. "Nous proposerons des offres à nos clients dès la rentrée pour un démarrage officiel de la phase 3 fin 2015 début 2016. Certes nous marchons à rythme forcé, mais la dernière marche sera bien moins haute pour nos clients déjà opérationnels en Phase 2" observe Franck Boussard. L’enjeu : proposer une approche mutualisée avec des traitements DADS afin que les clients puissent absorber la charge de travail traditionnellement très importante en fin d’année.

Vers une plus forte internationalisation ?

Ex-Lefebvre Software, cet éditeur et intégrateur de solutions de gestion de la performance financière et RH est devenu Talentia en 2011 pour uniformiser son offre sous la houlette d’une même marque. En 2012, il rachetait l’éditeur Cezanne Software, rajoutant ainsi la corde de la gestion des talents à son arc. Le groupe revendique un chiffre d’affaires de 54 millions d’euros de CA en 2014. "A moyen terme, notre objectif est de doubler cette performance" explique Rémi Baillaud, chef de marché RH. Pour ce faire, l’entreprise parie principalement sur une croissance organique en France et en Europe. "Toutefois, nous n’excluons pas de nouvelles acquisitions d’acteurs de taille moyenne déjà implantés, à l’étranger. Nous ne fermons pas la porte non plus au rachat de technologies qui pourraient être manquantes dans notre offre" conclut Talentia.

Transférer cet article à un ami