Inégalités femmes-hommes : 3 bonnes raisons d’opter pour le digital


Le mercredi 12 septembre 2018 | Publi-reportage - SIRH
Inégalités femmes-hommes : 3 bonnes raisons d’opter pour le digital

Disparités salariales, progressions de carrière ralenties, recours au temps partiel… Si le Gouvernement a fait de l’égalité femmes-hommes l’un des chevaux de bataille de son quinquennat, les écarts ont encore la vie dure au sein des entreprises françaises. Le digital est pourtant un formidable levier pour réduire ces inégalités. Comment ? Le point avec Alexis Larnaud, business developper pour Accretio, la solution HR Digital Workplace. 

Pour réduire les écarts de salaire 

Aujourd’hui en France, à poste et temps de travail égal, il existe encore une différence de salaire de 10 % entre les femmes et les hommes. "Dans ce domaine, le digital peut être un bon signal d’alerte en transmettant l’ensemble des données de rémunérations aux RH et à la direction d’une entreprise afin de mettre en lumière ces inégalités", explique Alexis Larnaud. Un outil comme Accretio offre en effet une vision à 360 degrés des postes, profils et compétences existants au sein de l’entreprise et permet de savoir qui est payé combien à l’instant T. Une fonctionnalité d’autant plus importante que les entreprises qui ne respecteront pas d’ici à l’horizon 2022 la revendication « A travail égal, salaire égal » seront sanctionnées d’une amende pouvant aller jusqu’à 1 % de la masse salariale.  

Pour faciliter le nomadisme

Les inégalités au niveau des salaires sont également dues au fait que les femmes font moins d'heures supplémentaires que les hommes. "Et pour cause, en 2018 les femmes gèrent encore deux fois plus de charges domestiques que les hommes", rappelle le business developper. 37 % des femmes font ainsi  des heures supplémentaires, contre 55 % des hommes. Mécaniquement, comme ces heures supplémentaires sont plus payées que les heures légales, il y a donc un impact sur le salaire à la fin du mois. "Une digital workplace comme Accretio va faciliter la mise en place du télétravail au sein des entreprises en offrant la possibilité aux salariées de se connecter aux plateformes de travail collaboratif, depuis chez elles et ce à n’importe quelle heure", souligne-t-il. En supprimant leur temps de transport quotidien, elles sont ainsi plus disponibles pour l’entreprise. Et d’ajouter : "80 % des travailleurs à temps partiel sont aujourd’hui des femmes. Le digital, en optimisant le télétravail est donc une formidable opportunité pour les femmes de concilier vie familiale et vie professionnelle."

Pour favoriser l’expression et l’intégration

Une profession est considérée comme mixte, lorsque les hommes et les femmes représentent une part comprise entre 40 et 60 % de ses effectifs. Aujourd’hui, en France, seuls 17 % des métiers sont mixtes. Pour pallier cette disparité, il est donc essentiel de faciliter l’expression des femmes au sein des entreprises. "Un outil digital tel que Accretio va ainsi permettre de démocratiser les sondages en ligne, de développer des enquêtes, ou encore de soumettre des propositions à travers des boites à idées… ", conclut Alexis Larnaud.

Pour en savoir plus : https://www.accretio.io/

Transférer cet article à un ami