Un bon second trimestre pour SAP France


Par LP | le jeudi 30 juillet 2015 | SIRH SaaS
Un bon second trimestre pour SAP France

Après Oracle, c'est au tour de SAP de publier ses résultats pour le second trimestre 2015. SAP France a ainsi réalisé le meilleur trimestre de son histoire. 104 nouveaux clients, une croissance à deux chiffres pour les logiciels hébergés et pour les solutions Cloud. Les indicateurs sont au vert mais SAP France veut accélérer sa transition Cloud.

Le secteur des logiciels se porte bien. SAP, le leader allemand, vient de publier de très bons résultats. Au niveau mondial, SAP a réalisé un chiffre d'affaires de 4,97 milliards d'euros pour le trimestre écoulé, en croissance de 20%. SAP France a réalisé le meilleur trimestre de son histoire avec une hausse par rapport au deuxième trimestre 2014 de 12% pour les logiciels hébergés On premise et de 86% pour les solutions Cloud. 104 nouveaux clients ont fait confiance à SAP dont VINCI Energies, SNCF, Burger King France, CMA CGM… Les solutions HCM avec SuccessFactors affichent quant à elles une croissance en France de 32%. Les clients complètent leur solution en achetant de nouveaux modules pour couvrir un périmètre fonctionnel RH plus large. Ils ne se contentent plus du seul module Performance ou Formation…

Les raisons de ce succès

SAP tire profit de son approche historique du tout intégré. A l'heure où les entreprises peinent à faire parler entre elles leurs différentes solutions Best of Breed implantées ces 15 dernières années, SAP revient avec son slogan qui a fait son succès mondial : "Une plateforme unique". "Les échanges de données entre nos modules nativement intégrés sont et seront toujours plus solides que les différentes interfaces mises en place à un instant T par des acteurs externes" rappelle Henri van der Vaeren, directeur de SAP France. Autre atout mis en avant : la simplicité. "Nos interfaces ont été revues et sont d'une simplicité remarquable qui n'ont rien à envier aux dernières solutions Cloud" complète Henri van der Vaeren. Le message à Workday est ainsi passé. Dernier point avancé, la qualité de l'approche des équipes SAP pour accompagner les clients dans leur transformation digitale aussi bien en amont des projets qu'en aval.

Une course vers le tout Cloud

Ces résultats ne doivent cependant pas cacher l'impérieuse nécessité pour SAP France d'accélérer encore sa mutation Cloud. Au niveau monde, les revenus Cloud de SAP ont bondi de 129%. La France présente ainsi un certain retard.  "Le marché français présente une maturité Cloud moins forte et SAP n'est pas encore assez identifié comme un acteur Cloud" explique Henri van der Vaeren. Mais la France est en mode rattrapage avec beaucoup de gros projets Cloud actuellement en cours de discussion chez SAP France.

Cette problématique est en réalité commune à tous les ERP traditionnels. Si la question de la mutation Cloud ne fait plus débat, l'enjeu reste la vitesse de cette transition. Plus elle sera rapide, plus leurs parts de marché demain seront grandes. SAP, tout comme Oracle ou Cegid dans une moindre mesure, se doivent de faire prendre le virage Cloud à leurs équipes et à leurs clients encore plus rapidement. Sinon, les acteurs purs SaaS comme Workday, Salesforce ou TalentSoft sortiront gagnants de cette révolution technologique.

Transférer cet article à un ami