La gestion de temps en mode SaaS de répand dans les PME


Le mardi 03 juillet 2012 | SIRH SaaS
La gestion de temps en mode SaaS de répand dans les PME

Sur les quatre premiers mois 2012, l'éditeur français Bodet Software a triplé ses ventes de logiciel Kelio On demand, déployé en mode SaaS. Les ventes qui concernaient les très grandes entreprises, augmentent fortement au sein des PME depuis le début de l'année.


Les services RH ont d’abord utilisé le mode SaaS pour des logiciels de niche comme les logiciels de gestion de candidatures. Pour la gestion de temps, Bodet Software s'est lancé en 2007/2008 en se tournant tout d'abord vers les grands comptes, habitués au mode SaaS. « Les grandes sociétés ont une stratégie d'externalisation. Elles donnent donc aujourd'hui la préférence aux solutions SaaS, uniquement, bien sûr, pour des applications qui ne sont pas dans leur coeur de métier », explique Eric Ruty, directeur de Bodet Software. En se tournant vers les PME, les équipes de Bodet Software ont dû adapter leur langage pour expliquer le système à des non-spécialistes. « Ce qui était compliqué au départ, se rappelle Eric Ruty, c'est qu'il fallait à la fois convaincre sur le produit, les fonctionnalités, mais aussi sur un concept peu connu. »

 

Des exigences de sécurité

 

« Les PME exprimaient des inquiétudes au niveau de la sécurité : est-ce que mes données ne seraient pas mieux chez moi plutôt que dans un centre d'hébergement à l'extérieur ?  explique Eric Ruty. Mais en fait, nos structures ont un niveau de sécurité que la plupart des PME n'ont pas, que ce soit en cas d'intrusion ou de virus informatique. » Aujourd'hui, ce dispositif de sécurité est vu comme un atout puisque, selon une étude Ipsos menée pour le compte de SFR Business Team en mai 2012, 52% des PME interrogées sont convaincues par les avantages que peuvent représenter les services et applications hébergés, notamment en termes de sécurisation et de fiabilité du service.

 

Simplicité et coûts contrôlés

 

« C'est l'éditeur qui prend en charge la complexité technique, au moment de la mise en place mais également tout au long de la vie du produit », rappelle Eric Ruty. Avec le mode SaaS, les PME n'ont pas à se préoccuper des mises à jour ou des sauvegardes, par exemple. « Pour convaincre les PME, nous avons également cherché à réduire les coûts d'hébergement qui prennent une part importante dans le prix d'une offre SaaS », ajoute Eric Ruty. Le travail sur la mutualisation des installations d’hébergement a permis ainsi de réduire les prix de près de 50%.

 

Haude-Marie Thomas

 

Transférer cet article à un ami