Oracle dévoile ses projets pour 2015


Le jeudi 11 décembre 2014 | SIRH SaaS
Oracle dévoile ses projets pour 2015 - D.R.

Au cours d’une matinale qui a réuni sa communauté de partenaires, l’éditeur américain a clarifié les annonces qui avaient été faites au cours d’Oracle Open World, sa grande messe annuelle. En 2015, le spécialiste de la gestion du capital humain devrait muscler son positionnement cloud via l’enrichissement de son offre de plateforme à la demande.

Le temps où Oracle voyait le cloud comme une aberration technologique est bel et bien révolu ! Au dernier trimestre de son exercice fiscal 2014-2015, l’éditeur a engrangé 475 millions de dollars de recettes grâce à ce modèle. Quoique conséquent, ce montant ne constitue qu’une goutte d’eau pour la société spécialisée dans la gestion du capital humain : l’activité cloud ne représentant que 4 % de ses revenus. Qu’importe, vu l’intérêt des entreprises pour ce modèle, l’éditeur, qui a récemment convaincu BMW, Generali et Santander, souhaite accélérer davantage dans ce segment de marché, en plein boom. Et sur toutes les couches : le SaaS (Software as a Service), l’IaaS (Infrastructure as a Service) et, enfin, le PaaS (Plateform as a Service), qui a été au cœur des échanges d’une conférence qui a réuni, cette semaine, une quarantaine de partenaires d’Oracle.

Une plateforme à destination des développeurs

Comme annoncé lors de l’événement Oracle Open World, qui s’est déroulé début octobre à San Francisco, l’éditeur américain a insisté sur sa volonté de faire d’Oracle Cloud Platform une plateforme de services permettant de concevoir des applications cloud sécurisées. Cette offre PaaS, qui s’adosse à la base de données Oracle Database et au socle Oracle Fusion Middleware, permettra aux éditeurs de logiciels souhaitant faire évoluer leurs solutions on-premise dans le cloud de développer de nouvelles applications. La particularité de cette plateforme, c’est que « c’est celle qu’utilise Oracle pour délivrer ses propres logiciels SaaS », a souligné Bertrand Monier, consultant senior avant-vente. Plusieurs outils de communication, de partage de documents entre terminaux mobiles et de mobilité la constituent déjà. « D’ici le printemps prochain, la plateforme sera enrichie d’un module de business intelligence permettant, notamment, de créer des tableaux de bords interactifs », a-t-il précisé.

La business intelligence au service de l’analytique

En 2015, la solution HCM d’Oracle, qui est désormais entièrement mobile, devrait également être enrichie de nouvelles fonctionnalités. Dès le mois de janvier, l’éditeur devrait notamment lancer une offre de cloud analytique regroupant des outils de business intelligence. Il permettra d’identifier les tendances à partir de données multi-sources (présentes dans le cloud, dans les solutions on-premise, dans Excel…) et de générer des dashboards sur les effectifs, les recrutements et le talent management. En plus de développer un module évaluant la réputation digitale des individus, Oracle planche également sur un projet plus inattendu : une solution de bien-être permettant notamment aux salariés d’entreprises de surveiller leur santé en visualisant le nombre de pas qu’ils ont effectués et le nombre de calories brûlées. Reste à savoir si cet outil, qui fait un carton aux Etats-Unis, recevra un accueil aussi chaleureux en France…

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami