« Nous préparons notre entrée en Bourse »


Le jeudi 25 avril 2019 | SIRH SaaS
« Nous préparons notre entrée en Bourse » - D.R.

Grâce à la solidité fonctionnelle de sa suite dédiée à la gestion du capital humain et son approche par industrie (retail, santé, manufacturing…),Infor poursuit son ascension ! L’éditeur américain aux 3 milliards de dollars de chiffre d’affaires devrait s’introduire en bourse d’ici la fin de l’année, comme l’explique Laurent Jacquemain, Vice-président Sénior et directeur général Europe du Sud.

Quel est le bilan de l’activité 2018 ?

Au cours de son précédent exercice fiscal, qui s’est terminé en avril 2018, Infor a généré 3 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Soit une croissance de 9 % de son chiffre d’affaires et de 36 % sur la seule activité SaaS. L’Europe pèse 35 % de notre chiffre d’affaires global et la France est l’un de ses trois marchés prioritaires avec la Grande-Bretagne et l’Allemagne. En France, la croissance est à deux chiffres, donc supérieure à la croissance globale. Elle est de plus de 50 % dans le SaaS. Nous dénombrons désormais 68 000 clients, répartis dans 170 pays. En 2018, nous avons notamment équipé le Crédit Agricole. Grâce à notre solution prédictive de recrutement et de management des talents « Talent Science », le groupe a diminué de 10 points le turnover de ses jeunes recrues.

Quels sont les objectifs chiffrés pour 2019 ? 

Nous préparons notre entrée en Bourse, qui devrait s’effectuer d’ici la fin de l’année calendaire. Comme notre modèle de gestion est déjà celui des sociétés américaines cotées en bourse, les impacts de cette introduction devraient être limités. Cette étape devrait toutefois nous aider à délivrer avec fiabilité les objectifs de revenus et de croissance du SaaS sur l’année fiscale en cours. Nous prévoyons de réorganiser nos équipes pour augmenter leur productivité, d’augmenter notre écosystème de partenaires, d’accroître notre notoriété et de faire un focus sur les solutions les plus performantes. Cette année, nous souhaitons également continuer la migration de nos clients existants vers le SaaS. 

Quelle est votre stratégie en matière d’urbanisation RH ?

Les solutions Infor sont basées sur notre plateforme d’exploitation dans le cloud, appelée Infor OS. Cette technologie associe productivité, intelligence artificielle et processus de gestion (workflow et middleware). Elle permet d’intégrer facilement des applications tierces, donc d’éviter à nos clients les cloisonnements opérationnels dans un cadre d’urbanisation RH et global. Notre suite HCMs’interface avec la solution de paie d’ADP, par exemple.Infor étant un éditeur généraliste, il est capital que ses outils s’ouvrent aux acteurs spécialisés du marché. Pour gérer les spécificités de la gestion des taxes aux États-Unis, un partenaire est par exemple essentiel.

Comment se traduisent les investissements que vous réalisez dans l’intelligence artificielle ?

Nous intégrons les technologies d’intelligence artificielle et de machine learning dans l’ensemble de nos offres, notamment dans notre solution « Talent Science ». Grâce à son modèle d’analyse de données et de machine learning, nous permettons à des centaines de grandes entreprises d’augmenter l’engagement et la fidélité de leurs collaborateurs. L’intelligence artificielle automatise un bon nombre de tâches, génère automatiquement des alertes sur des points qui méritent l’attention des RH, suggère des actions prédictives aux utilisateurs, offre de nouvelles façons de communiquer. Infor déploie par exemple sa suite HCM chez Koch Industries : notre intelligence artificielle Infor Coleman permet aux utilisateurs d’interagir par la voix ou via un mode « chat ». 

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami