Vidéo - Le SIRH en 2020


Par Laurent Pilliet | le mardi 07 mai 2013 | SIRH SaaS

Le Cercle SIRH a organisé les 11 et 12 avril derniers, à Saint-Germain-en-Laye, la première université de printemps du SIRH. Une quarantaine de responsables SIRH de grands groupes a échangé sur les tendances du marché et essayé de décrire le SIRH en 2020. Des échanges riches en toute transparence.

Le Cercle SIRH est une association professionnelle regroupant les responsables SIRH des entreprises en France. Plusieurs manifestations sont organisées chaque année comme les trophées du SIRH, des cocktails débats, des formations et pour la première fois, une université de printemps. Dans un cadre verdoyant, des professionnels venant de vingt grandes entreprises ont échangé sur les principaux enjeux des SIRH dans leur organisation.

Le programme se composait de conférences plénières, d'ateliers thématiques et de moments d'échanges informels lors des pauses restauration. Toutes les grandes tendances ont été abordées : des réseaux sociaux d'entreprises (RSE) au SaaS en passant par le SIRH mobile. Des échanges concrets ont permis aux professionnels d'échanger leurs meilleures pratiques sur la dématérialisation, la gestion des talents ou encore les changements de version.

Laurent Choain, DRH du groupe Mazars et président du cercle de prospective RH, s'est prêté, avec brio, au jeu périlleux des prédictions. Selon lui, quatre tendances majeures vont profondément changer le métier des professionnels des RH dans les dix années à venir.

1. Le changement de l'environnement cognitif
Une nouvelle génération de collaborateurs, appelée génération Y, va devenir majoritaire dans les entreprises. Ses attentes au travail sont très différentes de celles de leurs aînés. Pour attirer et fidéliser les meilleurs talents, les DRH devront changer leur mode de fonctionnement. Dans certains secteurs en pénurie embauchant des « Knowledge workers », le DRH devra se muter en « agents de joueurs ».

2. L'essor des MOOC

L'université d'Harvard et le MIT ont  bouleversé le monde de la formation en mettant l'intégralité de leurs cours en accès gratuit sur Internet. Ces MOOC, pour Massive open online course, vont fortement influencer les universités d'entreprises par exemple. Pourquoi dépenser beaucoup à bâtir des cours qui existent déjà gratuitement sur le web ?

3. La puissance des média sociaux

Le développement des réseaux sociaux va impacter l'ensemble du marché des ressources humaines. La pertinence des outils comme Linkedin n'est plus à démontrer pour le sourcing. Mais la vraie question est de savoir si les réseaux sociaux ne vont pas remplacer à terme les SIRH. « J'ai fait un test chez Mazars, a confié Laurent Choain. J'ai posé 4 questions sur notre organisation à deux équipes. L'une avait accès aux réseaux sociaux, l'autre à nos outils internes. Laquelle selon vous à apporter les meilleures réponses le plus rapidement ? L'équipe réseaux sociaux. »

4. La richesse du big data

Le big data est une formidable opportunité pour les RH leur apportant un accès aux données jamais égalé auparavant. Ils pourront analyser leurs actions et mieux prévoir les retombées futures. Le recours au big data va aider la fonction RH à se professionnaliser et à peser encore plus sur la stratégie de l'entreprise. « Le Big Data est d'ailleurs peut-être la seule raison qui justifiera en interne le maintien d'un SIRH. L'analyse des données internes sera sûrement moins pertinente sur un réseau social », a conclu Laurent Choain. 

Cette université donnera lieu à la rédaction d'un ouvrage « Le SIRH de demain en 101 questions ». En attendant la parution de ce livre à l'automne 2013, voici quelques-unes des questions clés qui y seront abordées : les entreprises choisiront-elles un SIRH commun ou des SIRH ? Quelle sera la part du SaaS en 2020 ? La stratégie SIRH sera-t-elle pensée mobile ? Le zéro papier est-il un objectif raisonnable ? Comment cohabiteront les RSE et SIRH ?

 

Transférer cet article à un ami