Grâce à son SIRH, Vivalto Santé instaure une culture RH groupe


Par Aurélie Tachot | le mercredi 24 juin 2015 | SIRH SaaS
Grâce à son SIRH, Vivalto Santé instaure une culture RH groupe

S’outiller d’un SIRH peut offrir bien plus que des bénéfices RH. La preuve avec Vivalto Santé. Adepte des acquisitions, cet acteur de l’hospitalisation privée s’appuie sur la solution de Meta4 pour harmoniser les processus de ses entités, favoriser l’émergence d’une culture RH et créer un sentiment d’appartenance au groupe. Les précisions de sa DRH, Florence Kelhetter, qui a partagé son expérience lors d’HR Speaks.

Leader du Grand-Ouest dans le domaine de l’hospitalisation privée, Vivalto Santé s’est construit au fil d’opérations de croissance externe. Lancé fin 2009 à la suite de la reprise de deux cliniques et d’un centre hospitalier, le groupe est aujourd’hui à la tête d’un réseau de 14 établissements de santé privés, répartis en Bretagne, Normandie, Pays-de-la-Loire, Ile-de-France et Rhône-Alpes. En l’espace de cinq ans, il est donc passé de 1 000 à 3 500 salariés. Une dynamique d’expansion qui nécessite beaucoup de souplesse, d’après Florence Kelhetter, DRH groupe de Vivalto Santé. "Paradoxalement, la croissance d’un groupe est souvent moins facile à gérer que la décroissance, dans la mesure où il y a davantage d’inconnues, notamment sur l’état des lieux des établissements rachetés. Lorsque nous en intégrons de nouveaux, nous devons donc faire preuve d’agilité afin de faire naître un sentiment d’appartenance et créer des processus partagés", a-t-elle expliqué lors d’une conférence organisée à HR Speaks. C’est dans le SIRH de Meta4 que Vivalto Santé a trouvé une réponse, début 2013. "La solution, qui est largement personnalisable, nous permet d’intégrer les cliniques sans qu’elles « perdent leur âme ». Elle nous aide à avoir une culture RH et un langage commun", a-t-elle souligné.

Le SIRH, point névralgique de toutes les entités

Accessible en mode SaaS, le SIRH propose au groupe différents modules. "Pour chacun d’entre eux, nous construisons un squelette commun qui favorise la convergence des pratiques RH, puis tel un Lego nous rajoutons des briques supplémentaires comme l’évaluation, la formation, les portails ESS et MSS", a expliqué Florence Kelhetter. En plus de faire émerger une culture RH groupe, Vivalto Santé permet à ses entités d’optimiser leurs processus RH. Un argument de poids pour un groupe qui doit, comme toute entreprise privée, répondre à des obligations de rentabilité, tout en évoluant dans un contexte contraint, notamment sur le plan réglementaire. "Certaines cliniques étaient outillées de badgeuses qui ne déversaient pas dans la paie. Les équipes RH devaient extraire les données pour les saisir manuellement dans leur système de paie. Le SIRH nous permet donc de partir à la chasse au gaspillage", a-t-elle raconté. Avant d’ajouter : "Actuellement, 4 établissements utilisent déjà les modules paie et gestion administrative du personnel et nous sommes en plein projet de déploiement pour nos 10 autres cliniques. Dans le même temps, nous sommes en phase pilote sur quelques établissements en ce qui concerne les modules évaluation, formation et portail ESS / MSS." Bien qu’il demande beaucoup d’effort et d’énergie, ce déploiement est bien perçu par les équipes RH, qui sont pleinement conscientes des améliorations que le SIRH va apporter dans leur quotidien. Elles auront, à terme, plus de temps à consacrer à leur cœur de métier : l’accompagnement du management et des salariés", a-t-elle conclu. 

Transférer cet article à un ami