Gestion des congés : Lucca rachète Nereo


Par Gaëlle Fillion | le jeudi 21 décembre 2017 | SIRH SaaS
Gestion des congés : Lucca rachète Nereo

Dès 2002, Lucca misait fort sur la gestion des absences et des congés avec son application Figgo. Puis Nereo est arrivé sur ce marché de niche en 2011, sous l’impulsion d’un ancien collaborateur. C’est finalement le premier qui vient de mettre la main sur le second. Lucca récupère ainsi un parc de 200 clients et renforce ses positions sur le marché convoité, mais compliqué, des entreprises de moins de 100 salariés.

Figgo, c’est le produit historique de Lucca : à lui seul, il génère encore 40 % du chiffre d’affaires de cet éditeur, qui a développé au fil des années une suite SIRH en cloud destinée aux PME (gestion administrative des RH, des notes de frais, dématérialisation des fiches de paie, etc.)  En 2009, l’ingénieur Onur Çelebi quittait Lucca, pour co-créer quelques années plus tard un logiciel de gestion des congés assez proche de Figgo en termes de fonctionnalités et de fonctionnement. "Nereo a été un concurrent assez sérieux sur la plus petite de notre cible : les entreprises de 20 à 50 personnes. Alors que Figgo s’adresse plutôt au segment 50-500 salariés", explique Gilles Satgé, PDG de Lucca. En rachetant 100 % du capital de Nereo le 13 décembre dernier (pour un montant non communiqué), l’éditeur a surtout voulu s’emparer d’un portefeuille de clients complémentaire au sien, avec à la clé des entreprises comme Findus, Piaggio, Ornikar ou Rolls Royce, en plus de nombreuses « petites PME. "Nereo souhaitait vendre. Les associés ont jeté l’éponge à cause des ressources financières nécessaires [pour maintenir et développer un tel logiciel], en particulier sur cette cible qui requiert de lourds investissements en marketing", indique Gilles Satgé. ». Aucune synergie technique n’est d’ailleurs envisagée.

Première expérience de croissance externe pour Lucca

A travers cette opération, Lucca entend aussi s’imposer sur le terrain de son concurrent le plus direct, Eurécia, assez présent sur la cible « entrée de gamme » de Nereo. "Nous sommes généralement peu en concurrence avec les acteurs traditionnels du SIRH. En revanche, nous sommes dans une course avec quelques éditeurs SIRH nouvelle génération, qui ont épousé le cloud à destination des entreprises du mid-market" confirme Gilles Satgé. L’éditeur, qui compte 1500 clients au total, signe ainsi son premier rachat et souhaite dorénavant se concentrer sur sa croissance organique.  Sur les 4 collaborateurs que comptait Nereo, Lucca a réintégré dans ses rangs l’ex-CEO, Rémi Cournil, qui sera en charge de la migration et du développement commercial. "Le basculement de Nereo vers Figgo va être assez facile car les deux solutions se ressemblent techniquement. Nous sommes en outre en train de développer une application pour que les clients retrouvent tout leur historique des congés et absences sur leur nouvelle plateforme Figgo" conclut Lucca, qui entend boucler l’année avec un chiffre d’affaires de près de 6 millions d’euros, en croissance de 36 %. 

Transférer cet article à un ami