« En 2015, notre objectif est de doubler nos effectifs… et notre chiffre d’affaires ! », Philippe Bloquet, NeoSpheres


Le mardi 21 octobre 2014 | SIRH SaaS
"En 2015, notre objectif est de doubler nos effectifs… et notre chiffre d’affaires !", Philippe Bloq - D.R.
Grâce à sa posture d’intégrateur de services RH, NeoSpheres, qui édite une plateforme en mode SaaS, affiche d’excellents résultats. Forte d’un chiffre d’affaires d’1,2 millions d’euros en 2014, la société prévoit de tisser de nouveaux partenariats en 2015, comme l’explique Philippe Bloquet, président-directeur général

NeoSpheres vient de clôturer son année fiscale. Quel bilan tirez-vous de celle-ci ?

L’année a été très bonne dans la mesure où nous avons doublé notre chiffre d’affaires, qui s’élève aujourd’hui à 1,2 millions d’euros, ce qui est au-delà des objectifs que nous nous étions fixés. Nous avons, par ailleurs, enregistré un taux de croissance de 200 %. Durant notre troisième exercice fiscal complet, nous avons gagné une vingtaine de nouveaux clients parmi les PME et les ETI des secteurs informatique, industriel, des services… Leur niveau de connaissances vis-à-vis du mode SaaS a progressé. Pour autant, nous sommes encore dans une phase d’évangélisation, d’autant que beaucoup de dirigeants et de responsables RH d’ETI et de PME croient encore que les solutions du marché sont exclusivement dédiées aux grands comptes.

NeoSpheres dispose de deux casquettes : celle d’un cabinet de conseil RH et celle d’un intégrateur. Quelle activité souhaitez-vous développer en priorité ?

Le cœur d’activité de NeoSpheres est l’édition de la plateforme intégrée de gestion des ressources humaines MySpheres, qui offre un bouquet de services RH personnalisables dans le domaine du recrutement, de la formation, de la rémunération, des congés et des absences, du temps et des activités… Même si nous souhaitons continuer à développer notre expertise en conseil, c’est sur cette activité de distributeur que nous investirons le plus ces prochaines années. Pour preuve : nous venons de finaliser la seconde version de MySphere. En plus d’offrir un meilleur confort de navigation, notre plateforme s’est dotée de nouvelles fonctionnalités de réseau social intra et extra entreprise et d’automatismes de communication.

Avec quels éditeurs allez-vous prochainement développer des partenariats ?

En plus d’Eurécia, Daesign, Takoma, Cornerstone, Broadbean…, nous nous sommes récemment rapprochés des sociétés TalenD, Speexx, Oxelys et Vodeclic, spécialisée dans les formations en bureautique. Ce dernier partenariat nous a permis d’enrichir notre offre de 300 vidéos de formations, traduites en six langues. Afin de proposer à nos clients un cœur d’intermédiation efficace, nous prévoyons d’intégrer, d’ici la fin de l’année, des acteurs spécialisés dans la dématérialisation des bulletins de paie, le recrutement, le juridique et la business intelligence. Aujourd’hui, nous dénombrons une quinzaine de partenaires. La solidité fonctionnelle de notre plateforme MySpheres nous permet d’en envisager une centaine ces prochaines années.

Quels projets allez-vous mener en 2015 ?

Nous venons de lancer une nouvelle application mobile qui permet de valider les demandes de formation des collaborateurs, de visualiser des tableaux de bord de recrutement, de modifier les objectifs de performance des équipes… Désormais, notre ambition est de nous diriger davantage vers le web service. L’architecture de notre plateforme devrait prochainement être enrichie de la technologie « plug and play ». Après avoir ouvert, courant 2013, une filiale en Allemagne, nous devrions également nous implanter, durant le premier semestre 2015, dans un pays européen anglo-saxon. L’an prochain, notre objectif est de doubler notre effectif, aujourd’hui composé de 20 collaborateurs, ainsi que notre chiffre d’affaires !

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami