Cegedim SRH frôle les 50 millions d’euros de CA


Par Aurélie Tachot | le mardi 07 mars 2017 | Logiciel de paie
Cegedim SRH frôle les 50 millions d’euros de CA

Le marché des solutions RH est décidément très porteur ! Pour la 7e année consécutive, Cegedim SRH a enregistré une croissance à deux chiffres en 2016. Porté par les réformes comme la DSN et le bulletin de paie simplifié, qui encouragent les entreprises à renouveler leurs outils, l’expert de l’externalisation a vu son chiffre d’affaires progresser de 17 % en 2016.

Il y a cinq ans, Cegedim SRH se lançait l’objectif d’atteindre les 50 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2017. Grâce à une croissance de 17 % en 2016, l’éditeur est finalement parvenu à son but un an plus tôt. Il faut dire que le marché des logiciels RH et paie est particulièrement porteur. "Nous estimons qu’il augmente de 4 à 5 % par an", indique Jérôme Rousselot, directeur de Cegedim SRH. Dans un contexte où les entreprises cherchent à rationaliser leurs coûts de gestion internes, la filiale du groupe Cegedim n’a pas eu de mal à faire entendre ses arguments. "Ce qui nous différencie des autres éditeurs, c’est la souplesse de notre offre. Nous proposons aux entreprises d’externaliser certains de leurs processus, pas obligatoirement tous", explique-t-il. Une approche « à la carte » qui a permis à l’éditeur de convaincre une trentaine de nouveaux clients en 2016, essentiellement des ETI. Pour Jérôme Rousselot, cette croissance s’explique également par la couverture fonctionnelle de sa plateforme TEAMSRH. "Nous y avons embarqué un coffre-fort électronique, la dématérialisation des documents, la signature et l’archivage électronique… Notre solution est suffisamment riche pour affranchir les entreprises de trouver d’autres prestataires", assure-t-il.

Un outil de planification sous contraintes

Pour continuer à gagner des parts de marché en France, juste avant de consolider sa présence à l’international à partir de 2018, Cegedim SRH mènera plusieurs chantiers cette année. En plus de renforcer son outil de gestion des notes de frais, l’éditeur devrait notamment lancer un module sur la gestion des temps et des activités, en production depuis maintenant trois ans. Tout comme Octime, qui s’est récemment emparé de la start-up Mapotempo, Cegedim SRH s’intéresse de près à l’optimisation des plannings et à la planification sous contraintes. D’ici la fin de l’année, "un outil dédié à cette activité sera ainsi intégré dans notre futur module sur la gestion des temps", annonce Jérôme Rousselot. Autant de développements techniques qui nécessiteront de la main d’œuvre. Comme l’an passé, une centaine de nouveaux collaborateurs devraient ainsi rejoindre l’équipe de Cegedim SRH en 2017, ce qui portera à 600 l’effectif global d’ici le mois de décembre. Grâce à cette force de frappe, Cegedim SRH espère de nouveau enregistrer une croissance supérieure à 15 % en 2017. Avec le bulletin de paie simplifié, la Déclaration sociale nominative (DSN), et la perspective d’un prélèvement de l’impôt à la source, nul doute que l’éditeur saura atteindre cet objectif.

Transférer cet article à un ami