3 min avec Philippe Ankri, Eolia Software


Par Aurélie Tachot | le mardi 28 février 2017 | SIRH SaaS

Relativement discret, Eolia Software n’en est pas moins efficace. En 2016, l’éditeur spécialisé dans les logiciels de recrutement a vu son chiffre d’affaires bondir de 40 %. Des résultats qui s’expliquent par ses investissements en R&D, mais aussi sa large cible de clients, des TPE aux grands comptes, en passant par les collectivités, les ESN et les cabinets de recrutement.

Les logiciels d’Eolia Software sont spécialisés dans deux processus RH : le recrutement, que l’éditeur adresse notamment par le biais d’une technologie innovante de web sourcing, et le talent management. La spécificité de ses solutions SaaS, c’est qu’elles s’adressent aux professionnels RH et aux managers d’une large typologie d’entreprises : les grandes comme les plus petites. Dans son portefeuille de 250 clients, la société compte à la fois Auchan, OVH, Vitae… Un spectre varié qui lui permet aujourd’hui de revendiquer 15 000 utilisateurs, répartis dans 12 pays.

Depuis son lancement en 2005, Eolia Software investit massivement dans la R&D pour se différencier sur son marché. Aujourd’hui, cette dernière pèse environ 30 % de son chiffre d’affaires. Une recette qui semble fonctionner puisqu’en 2016, les revenus de la société, qui dénombre 20 collaborateurs, a dépassé le million d’euros de chiffre d’affaire, en progression de 40 % par rapport à 2015. Cette stratégie, Eolia Software veut continuer à la mettre au profit de l’innovation. Ces prochains jours, l’éditeur annoncera notamment le développement d’un chatbot sur le site carrière d’un de ses clients.

Comment Eolia Software explique-t-il sa croissance en 2016 ? Avec quels nouveaux modules l’éditeur lyonnais souhaite-t-il enrichir ses logiciels RH cette année ? L’international fait-il partie de la road map de la société ? Les réponses de Philippe Ankri, le président-directeur général.

Transférer cet article à un ami