Opération séduction de la SNCF pour attirer ses futurs ingénieurs


Par Gaëlle Fillion | le mercredi 10 octobre 2012 | Serious game
Opération séduction de la SNCF pour attirer ses futurs ingénieurs

Fin septembre, la compagnie ferroviaire annonçait le lancement de « Défi Ingénieurs » : un serious game qui invite étudiants, jeunes diplômés et professionnels à expérimenter sous forme de challenges des situations complexes propres aux différents métiers d’ingénieur SNCF.

Une expérience sociale au service de la marque employeur
Construire un viaduc, réagir face à une alerte météorologique ou gérer le trafic des trains : voici quelques uns des défis lancés par ce serious game conçu par la SNCF, avec l’aide de l’agence TBWA\Paris. « Nous avons monté une task force d’ingénieurs en interne pour imaginer des challenges ludiques mais exigeants, basés sur des situations réelles » explique Françoise Tragin, responsable développement pour le recrutement des cadres à la SNCF. Accessible à l’adresse defi-ingenieurs-sncf.com, le jeu entend faire découvrir la diversité des métiers de l’entreprise à une cible de talents ô combien convoitée.  « En complément de nos leviers classiques de recrutement, cette initiative nous permet d’établir un lien de proximité avec la communauté d’ingénieurs » ajoute-t-elle. Conçu comme un outil social, le serious game invite en effet les joueurs de tout bord à concourir entre eux. Mais seuls les futurs ingénieurs – étudiants en école ou à l’université – pourront toutefois prétendre au gros lot. Au terme des deux mois du jeu, l’entreprise offrira un « World Trip SNCF » aux 5 écoles lauréates : un voyage auprès d’équipes d’ingénieurs SNCF expatriés. Une manière de rappeler le rayonnement international d’une entreprise souvent perçue comme franco-française.

Un outil de sourcing
« Sur 1000 cadres recrutés cette année à la SNCF, 2/3 de nos besoins correspondent à des profils d’ingénieurs » constate Françoise Tragin. Entre l’ouverture du marché ferroviaire à la concurrence et le chantier de rénovation du réseau SNCF, cette tendance promet d’ailleurs de se maintenir en 2013. Ainsi, le « Défi Ingénieurs » apparaît comme une initiative originale pour identifier des talents et, au passage, les inviter à déposer leur CV. « Le serious game est directement relié à notre site emploi » confirme la responsable. Pour promouvoir le jeu, un plan média online et cinéma a été déployé en parallèle d’actions directes auprès des écoles. « Dix jours après le lancement, nous recensons 2000 joueurs actifs » se félicite la SNCF. De quoi redorer son blason de top employeur auprès des jeunes diplômés ?

Transférer cet article à un ami