Le serious game prend du relief


Le mardi 16 mars 2010 | Serious game
Le serious game prend du relief

A l’occasion du dernier salon Solutions RH, Qoveo a présenté l’innovation technologique du moment : un serious game en relief. Développé pour l’association Destination Plasturgie, ce jeu pédagogique présente plusieurs avantages.

Le cinéma l’a prouvé : l’heure est à la 3D. Aux professionnels des ressources humaines de s’adapter. C’est ce qu’a fait Qoveo en créant « Mission plastechnologies : le prisonnier de la console ». Le but : présenter les métiers de la plasturgie.

Pour Christian Gayton, président de Qoveo, l’intérêt de ce nouvel outil est évident. « Pour séduire les jeunes, il faut être à la pointe de la technologie. Si on leur présentait un PowerPoint, ils partiraient en riant. » Mais cette attractivité n’est pas le seul avantage de la stéréoscopie en matière de serious games. « Le relief permet de se rapprocher de la réalité, de s’immerger plus facilement dans le milieu, de mieux présenter les machines. » Un grand plus pour tous les métiers manuels dans des secteurs tels que l’industrie, le BTP, ou encore l’artisanat.

Le plastique à la rescousse


Le scénario a de quoi attirer les accros de la manette comme les simples curieux. Trois héros doivent tirer d’affaire l’oncle de l’un d’eux, prisonnier d’une console de jeux. Seule solution : fabriquer le joystick manquant. Pour cela, il leur faut mener l’enquête dans une usine de plasturgie et se plonger dans la chaîne de production, du bureau d’études à la livraison en passant par l’atelier. « Grâce à cet outil, le joueur fait le tour des postes dans une entreprise de ce type et apprend quelles sont les formations qui peuvent mener à ces métiers. » Destination Plasturgie utilisera ce serious game dès le mois de mai dans ses camions-ateliers. Ces derniers sillonnent l’Hexagone afin d’informer le public sur ce secteur méconnu.

Séverine Dégallaix

Transférer cet article à un ami