Le serious game « Moonshield » débarque sur l’iPhone !


Le jeudi 23 septembre 2010 | Serious game
Le serious game « Moonshield » débarque sur l’iPhone !

Elargir son cercle de joueurs potentiels : tel est l’objectif du groupe Thales qui optimise son serious game « Moonshield » pour les plateformes mobiles telles que l’iPhone, l’iPad et l’iPod Touch.

Deux ans après avoir conquis les internautes, le serious game « Moonshield », imaginé par KTM Advance pour le groupe Thales, s’empare désormais des plateformes mobiles. Depuis mi-septembre, le jeu de stratégie, qui plonge le joueur dans le futur en lui proposant de protéger l’humanité des pluies d’astéroïdes, est disponible gratuitement, en téléchargement, sur l’iPhone, l’iPad et l’iPod Touch d’Apple. « Des plateformes qui correspondent au cœur de cible de Thales, c’est-à-dire des profils de jeunes ingénieurs, en France comme à l’international », résume Loïc Normand, directeur artistique chez KTM Advance.

Une version fidèle au jeu en ligne

Profondeur de jeu, attrait des graphismes, interactivité optimisée… : la version mobile a été développée dans un esprit de totale fidélité par rapport au jeu initial. « L’interface est quasiment la même que celle du jeu en ligne. On y retrouve les mêmes fonctionnalités et le même univers de jeu. Les principales difficultés ont finalement été de l’adapter sur un format d’écran aussi petit que celui de l’iPhone et d’y intégrer l’interactivité tactile », explique Loïc Normand.

Au total, il aura fallu environ quatre mois pour que KTM Advance et la société Playsoft,  leader en Europe du développement de contenus pour plateformes mobiles, relève le défi. Une semaine après le lancement de « Moonshield » sur l’App Store, la plateforme de téléchargement d’Apple, déjà 10 000 téléchargements ont été enregistrés. « Nous avons eu des retours positifs de la part des joueurs, des messages d’encouragements et de félicitations », se réjouit le directeur artistique.

Un horizon de recrutement agrandi

En adaptant son jeu sur les plateformes mobiles, le groupe Thales, qui prévoit de recruter, cette année, 4 000 personnes à travers le monde, continue de véhiculer une image employeur innovante. « L’objectif est le même que pour le lancement du jeu sur le web : faire connaitre les métiers de Thales et inciter de nouveaux talents à postuler », explique Loïc Normand. Une stratégie plutôt payante : en deux ans, sur les 350 000 parties jouées sur le web, plus de 100 000 internautes se sont redirigés vers le site de recrutement du groupe.

Toutefois, pour le portage de « Moonshield » sur les plateformes mobiles, « nous n’avons pas d’objectifs chiffrés en termes de recrutement, précise Vincent Mattei, responsable sourcing recrutement au sein de Thales. Moonshield étant avant tout un outil de découverte des activités du groupe.»

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami