Le business game d’Isagri attire 1 840 ingénieurs


Le mercredi 06 juillet 2011 | Serious game
Le business game d’Isagri attire 1 840 ingénieurs

Isagri, groupe spécialisé dans l’édition de logiciels agricoles, a lancé la 2ème édition de Stratégie Agri Business School en 2011. Ce business game destiné aux élèves des écoles d’ingénieurs agricoles et agronomes, présente d’une manière ludique les métiers du groupe, tout en communiquant sur la marque employeur.

Les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à faire appel au business game pour communiquer sur leurs activités et renforcer leur attrait auprès des jeunes diplômés. Isagri n’échappe pas à cette tendance. « Nous avons utilisé Stratégie Agri Business School pour accroître la notoriété de l’entreprise et faire connaître notre activité », explique Caroline Granel, chargée du recrutement chez Isagri. 

Le business game d’Isagri est un jeu concours en ligne, qui cible les étudiants des écoles d’ingénieurs en agriculture et en agronomie ainsi que les établissements eux-mêmes. Pendant deux mois, les joueurs doivent gérer une ferme virtuelle en utilisant les techniques de gestion apprises au cours de leurs études. « Ils exploitent une ferme virtuelle et reçoivent un budget au départ, précise la chargée de recrutement. Ils doivent ensuite définir une stratégie et décider de tout ;  de l’assolement à la période de la récolte, en passant par la vente en fonction du cours du marché. » 

Le jeu se conclut par une finale au siège de l’entreprise au cours de laquelle le meilleur « gestionnaire » et le BDE de l’école la plus active, sont récompensés. « Il nous est difficile de mesurer l’influence du jeu sur la qualité de nos recrutements et de déterminer si seule la mise en ligne a suscité plus de candidatures », confie Caroline Granel. Ce qui est sûr en revanche, c’est que le nombre de joueurs a augmenté entre les deux éditions. « Nous sommes passés de 1750 joueurs sur 3 mois à 1840 sur une durée de jeu de 2 mois entre 2010 et 2011 », révèle la chargée de recrutement. 

Le groupe réfléchit actuellement à une troisième édition pour l’an prochain. Car si le business game mobilise des ressources importantes en termes de temps et de coûts, il présente aussi un certain nombre d’avantages. « Il nous permet de communiquer sur la marque employeur et sur l’activité de gestion de l’entreprise qui comporte de nombreux métiers », résume Caroline Granel.

Agnès Wojciechowicz

 

 

Transférer cet article à un ami