Daesign lance sa plate-forme serious game


Le jeudi 05 janvier 2012 | Serious game
Daesign lance sa plate-forme serious game

 

Daesign, société éditrice de serious games, lance progressivement sa plate-forme à abonnement annuel. Les entreprises clientes auront un accès illimité aux outils choisis tout en bénéficiant d’un réseau communautaire.

 

Daesign a profité de sa participation au Serious Games Expo à Lyon en novembre pour présenter officiellement son Serious Game Store, une plate-forme fonctionnant à l’abonnement annuel et offrant un accès illimité aux outils de l’éditeur dans les domaines de la formation, la sensibilisation, la communication et l’évaluation. Daesign met donc à disposition une série d’outils génériques représentant des actions concrètes en entreprise : former les managers à la conduite des entretiens annuels d’évaluation, à la gestion de projet ou encore sensibiliser ses salariés aux éco-gestes au bureau... Mais la plate-forme intègre aussi deux autres éléments : un réseau communautaire entre clients pour le partage d’expériences et un accès gratuit aux nouveaux produits génériques pour les tester.

 

Par anticipation

 

Deux versions du Serious Game Store ont été développées : une entreprise et une académique. Pour le moment, le produit est accessible aux clients de Daesign qui en font la demande et il faudra attendre encore quelques mois (premier trimestre 2012) pour que la plate-forme soit consultable sur le site internet de la société. « Courant 2012, on peut espérer que l’ensemble de nos clients souscriront un abonnement », envisage Damian Nolan, directeur commercial de Daesign. Soit une trentaine de clients grands comptes et une centaine de PME. Mais pourquoi être passé d’un mode licence au mode abonnement ? « C’est une anticipation de notre part. Il nous semblait que l’abonnement s’intégrait mieux à la notion de formation continue qui nous est propre, ainsi qu’à la notion d’accès à l’innovation », considère l’associé. Les tarifs débuteront aux alentours de 300 € et évolueront ensuite en fonction de la taille de l’entreprise et du nombre d’outils.

 

Prix du jury

 

Au salon lyonnais sur les serious games, Daesign a remporté le prix du jury avec son produit Mission anti-trust développé pour l’entreprise Michelin. On touche ici à l’une des qualités d’un serious game : la possibilité de coller à une réalité donnée et une thématique  très précise. Dans le cas de Michelin, Daesign a réalisé un jeu pour sensibiliser les commerciaux aux impératifs de conformité au droit de la concurrence.

 

Aurélie Le Caignec

Transférer cet article à un ami