Un troisième tour de table d’1,6 million d’euros pour Wizbii !


Le lundi 15 septembre 2014 | Réseaux Sociaux
Un troisième tour de table d’1,6 million d’euros pour Wizbii ! - D.R.
Et de trois ! Le réseau social professionnel consacré aux étudiants et aux jeunes diplômés vient d’achever un nouveau tour de table qui lui a permis de récolter 1,6 million d’euros. Une somme record pour la start-up, qui ambitionne de recruter de nouveaux profils, d’occuper le terrain du mobile et de se lancer à l’international

La start-up grenobloise n’en finit décidément pas de faire parler d’elle ! Après deux levées de fonds de 300 000 euros en 2012 puis 800 000 euros en 2013, Wizbii annonce un troisième tour de table de 1,6 million d’euros auprès de ses actionnaires, BPI France et le fonds d’investissement CapHorn Invest. Cette nouvelle opération financière, qui a été finalisée en juillet dernier, en moins de deux mois, fait suite à l’entrée, au début de l’été, de deux nouveaux actionnaires au capital de la start-up : Michel Meyer (Kewego, Multimania, Viadeo) et Laurent Metzger (Criteo, Kelkoo). Pour Benjamin Ducousso, président de Wizbii, ce succès repose sur deux aspects. Le premier, ce sont les bons résultats obtenus par l’équipe en début d’année. « L’audience de notre plateforme a augmenté de 40 % sur le second trimestre. Nous gagnons entre 500 et 1000 nouveaux membres par jour. Nous venons d’ailleurs de franchir la barre des 200 000 inscrits », explique-t-il. Le second, c’est le fait que le réseau social professionnel, qui permet notamment aux entreprises de diffuser gratuitement leurs offres d’emploi, s’adresse à une cible prometteuse : les 18-30 ans. Soit 10 millions de personnes en France. Un positionnement qui fait de la start-up une plateforme complémentaire aux géants LinkedIn et Viadeo, dont les utilisateurs ont plutôt une quarantaine d’années.

Une application mobile prévue pour 2015

A force d’enchaîner les levées de fonds depuis son entrée sur le marché, en 2011, la jeune équipe pourrait prendre la grosse tête. Pourtant, les trois co-fondateurs, qui détiennent encore plus de 50 % des parts de leur société, avancent sans brûler d’étapes. « Nous réalisons actuellement des études de trafic afin de savoir dans quels pays notre modèle économique serait le plus duplicable. Courant 2015, nous prévoyons de cibler un pays francophone et anglophone », glisse Benjamin Ducousso, sans donner plus de détails. L’ouverture, en octobre, d’un bureau commercial à Paris est également dans les rails. Ces projets s’accompagneront d’une vague de recrutement : la société, qui commercialise plusieurs services à destination des entreprises souhaitant capitaliser sur leur marque employeur, prévoit de doubler ses effectifs et de dénombrer 30 collaborateurs d’ici la fin de l’année 2015. Elle souhaite notamment renforcer ses équipes techniques, produit et commerciales. Un autre projet suscite, enfin, l’intérêt du trio grenoblois : le mobile. « Nous devrions intensifier les investissements dans ce domaine et lancer une application IOS et Android d’ici début 2015. Notre ambition est de permettre aux étudiants et aux jeunes diplômés de garder un lien plus permanent avec Wizbii, alors que 15 % de notre trafic s’effectue à partir d’une tablette ou d’un mobile », conclut-il.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami