« Nous avons créé un jobboard complètement intégré à Facebook », Olivier Pujol de OhMyJob !


Le vendredi 13 mai 2011 | Réseaux sociaux
« Nous avons créé un jobboard complètement intégré à Facebook », Olivier Pujol de OhMyJob !

Lancée le 1er mars dernier, l’application OhMyJob ! sur Facebook utilise la puissance virale de ce réseau social pour proposer un outil de recrutement et de cooptation à l’usage des candidats mais aussi des recruteurs. Co-fondateur de la société OhMyJob !, Olivier Pujol explique son fonctionnement.

Pourquoi avez-vous créé OhMyJob ?
Comme les deux autres co-fondateurs, Jerôme Fumanal et Régis Langlade, j’ai travaillé en agence de communication RH. Bien sûr, nous avons aussi tous été candidats un jour ou l’autre. Il y a quelques mois, nous avons eu l’idée de créer l’interface que nous aurions voulu avoir à notre disposition en tant que candidats, mais aussi en nous mettant à la place des recruteurs. "Où se trouvent les candidats sur le web ?" Si la question était simple, la réponse l’était tout autant : sur Facebook. Ce n’est plus un effet de mode depuis longtemps, et tous les jeunes diplômés, notamment, sont connectés.

Comment l’avez-conçue ?
L’application a été entièrement développée grâce à l’environnement de travail de Facebook. Le but était de ne pas choquer les utilisateurs qui lancent l’application. Avec beaucoup d’autres interfaces, on a l’impression de quitter le réseau social, même si ce n’est pas le cas. Nous voulions éviter cela. Nous avons donc utilisé une terminologie similaire à celle de Facebook et nous nous sommes inspirés de l’ergonomie. Nous avons d’abord compté sur l’effet viral, et cela a plutôt bien fonctionné : à l’heure actuelle, nous enregistrons 6 000 utilisateurs mensuels, et grâce au seul bouche à oreille, nous avons été contactés par des recruteurs en cabinet, par des associations, ainsi que par une mairie. L’un de nos premiers clients nous a d’ailleurs fait part il y a quelques semaines d’un recrutement effectué grâce à OhMyJob !.

Quelles sont les fonctionnalités ?
En fait, il s’agit d’un jobboard complètement intégré à Facebook. Après avoir installé l’application, les candidats peuvent trouver une offre, postuler, mettre une annonce de côté… Jusque là, plus d’un utilisateur sur deux est allé jusqu’à postuler. Les candidats sont en majorité de jeunes diplômés titulaires de Bac +3, de Bac +4 ou de Bac +5.

Et côté recruteurs ?
Les annonceurs peuvent partager une offre sur leur mur pour plus de visibilité. Nous avons inclus deux grands outils à leur destination. Tout d’abord le programme Ambassadeurs, qui leur permet d’afficher des témoignages écrits ou vidéos de salariés. Les entreprises disposent d’un code qu’elles peuvent diffuser en interne et que leurs collaborateurs utilisent ensuite pour venir témoigner dans l’anonymat. L’idée est d’exploiter au maximum le média social qu’est Facebook, c’est un énorme plus en termes de marque employeur. Le second outil concerne la cooptation. Les recruteurs peuvent demander à leurs collaborateurs de partager les offres OhMyJob ! sur leur mur et comptabiliser ensuite le nombre de clics et de candidatures afin d’établir des statistiques dans le cadre de l’opération de cooptation.

Quels tarifs proposez-vous ?
Un achat à l’unité ne revient pas à plus de 50 euros pour soixante jours de publication. Les autres outils, tels que le programme Ambassadeurs, sont compris dans l’achat d’une annonce. Le mois prochain, nous avons l’intention d’ouvrir un site de e-commerce sur lequel les recruteurs pourront acheter de une à dix annonces et les publier. Des packs sont également disponibles pour recruter à plus grande échelle. Nous avons notamment lancé le pack de bienvenue, qui revient à 1 800 euros hors taxes pour six mois, avec un nombre d’emplacements illimité. Cela permet aux annonceurs d’essayer l’interface et de surmonter leur méfiance vis-à-vis de Facebook en tant qu’outil de recrutement.

Propos recueillis par Séverine Dégallaix

Transférer cet article à un ami