« TalentBrew cible les entreprises souhaitant décloisonner leurs offres d’emplois », Thomas Delorme, TMP Worldwide


Le vendredi 18 avril 2014 | Réseaux Sociaux
"TalentBrew cible les entreprises souhaitant décloisonner leurs offres d’emplois", Thomas Delorme, T - D.R.
Il y a tout juste un an, l’agence TMP Worldwide, spécialisée en communication RH et en marque employeur, lançait la solution TalentBrew en France. Après un début de commercialisation mitigé, Thomas Delorme, directeur de l’agence, fait le point sur les fonctionnalités offertes par la plateforme en matière de recrutement

Pouvez-vous présenter TalentBrew ?

Si la plateforme a été lancée aux Etats-Unis il y a plusieurs années, elle est relativement jeune en France puisque nous la commercialisons depuis seulement un an. Grâce à elle, les offres d’emploi présentes dans les outils de gestion des entreprises peuvent être référencées sur les moteurs de recherche. Qu’elle soit utilisée comme un site carrière ou en parallèle de celui-ci, la plateforme permet aux sociétés de refléter leur marque employeur. Nous essayons par exemple de corréler chaque offre d’emploi à du contenu ciblé, permettant ainsi aux candidats de mieux se projeter dans l’entreprise.

A quelles entreprises s’adresse-t-elle ?

La plateforme TalentBrew cible essentiellement les entreprises souhaitant décloisonner leurs offres d’emploi et ayant des volumes d’embauche importants (entre 50 et 150 à un instant T), c’est-à-dire des grands groupes, des multinationales mais aussi des entreprises de taille plus modeste comme les sociétés de service ou les entreprises industrielles ayant un volume de recrutement démesurément grand par rapport à leur taille initiale. En France, des entreprises comme Picard, SGS, Alstom et la BPCE et Dell font partie de nos clients.

Comment a été accueillie la plateforme en France ?

Les débuts de la commercialisation ont été mitigés… Le marché français est beaucoup moins mature que celui des Etats-Unis. En France, le taux d’équipement des entreprises hexagonales est très faible au regard de leurs compères américaines, qui sont toutes dotées d’un outil comme le nôtre. C’est toutefois enthousiasmant car cela nous laisse de belles opportunités, même si, du côté des entreprises, la situation économique actuelle et la pression exercée sur les budgets - toujours plus serrés - est peu propice à l’acquisition de nouvelles technologies.

Quels sont vos projets pour 2014 ?

Notre roadmap est confidentielle dans la mesure où nous évoluons dans un marché très compétitif. Quoi qu’il en soit, nos ressources seront, cette année encore, allouées à TalentBrew, qui devrait s’enrichir pour proposer une meilleure expérience utilisateur. Nous disposons, en interne, d’une équipe conception, produit et développement d’une centaine de personnes chargée d’améliorer la plateforme, tous les trimestres. La dernière évolution en date a permis aux candidats de faire matcher leur profil LinkedIn aux offres d’emploi d’une entreprise et de trier les résultats par pertinence.

Propos recueillis par Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami