Première journée de l’emploi sur Twitter : quel bilan ?


Par Gaëlle Fillion | le jeudi 26 février 2015 | Réseaux sociaux
Première journée de l’emploi sur Twitter : quel bilan ?

Mardi 24 février dernier, entreprises et candidats étaient invités à échanger en 140 caractères dans le cadre de la première journée européenne de l’emploi sur Twitter. En France, 33 000 tweets mentionnant le hashtag #VotreJob ont été recensés et 52 entreprises et acteurs du marché de l’emploi ont joué le jeu de cette grande opération gratuite de marque employeur.

Quand un professionnel RH pense "emploi sur les réseaux sociaux", Twitter ne lui vient généralement pas à l’esprit en premier. D’ailleurs, selon la dernière étude HRIdea, seules 10 entreprises du CAC 40 bénéficiaient d’un compte "carrières" sur Twitter en 2014, souvent en complément d’un solide écosystème numérique dédié aux RH. Pourtant, si l’on en croit un sondage réalisé ce mois-ci par et pour Twitter, un utilisateur sur 2 déclare utiliser ce réseau social à titre professionnel : 88 % pour faire de la veille, 42 % pour entretenir son réseau professionnel et 24 % pour trouver des offres d’emploi. Et près d’un tiers des répondants confirme avoir déjà tweeté ou retweeté une offre. A la manière d’un salon virtuel, Twitter a donc eu l’idée de fédérer, à échelle européenne, une journée dédiée à l’emploi autour des hashtags #VotreJob, #YourJob, #DeinJob, etc. Les entreprises, institutions publiques, jobboards et autres agences d’intérim étaient invitées à mettre en place des actions spécifiques dans le cadre de l’évènement : diffusion de leurs offres bien sûr, mais également "speed recruiting", opération de questions/réponses, etc. En bref, Twitter a mis un coup de projecteur sur ce que certains gros recruteurs font déjà au quotidien sur Twitter, et invité les autres à rejoindre le mouvement.

64 tweets par minute à 11h

Parmi les initiatives identifiées ce jour-là, @AxaFrance a par exemple organisé un chat avec sa DRH  et proposé un jeu-concours pour faire gagner des sessions de coaching aux candidats ; @Pole_emploi a distillé des conseils pratiques aux chercheurs d’emploi et mobilisé ses équipes en région. @BNPp_recrut a de son côté relayé son opération de marque employeur "Backstage". Quant à @AllianzFrance, il a invité les candidats à se présenter en un tweet, associé à une image, une vidéo ou un CV. Le service public s’est également mobilisé pour l’opération : la Gendarmerie, la Marine et l’Education nationale ont largement saisi la perche qui leur était tendue pour diffuser leurs offres via leurs comptes officiels, et soigner leur image auprès de la population de niche active sur Twitter. "Cette opération a eu un impact notable – non pas en termes d’efficacité pour le recrutement, il faut être lucide – mais de communication pour nos marques, avec un  taux de retweets et de clics plus important que d’habitude et davantage de nouveaux followers, grâce à l’attention particulière portée au sujet de l’emploi de jour-là" constate Gwenaëlle Quénaon-Hervé, DGA de RegionsJob et Cadreo. Ce premier événement du genre aura-t-il peut-être permis également à Twitter de tester l’intérêt du secteur en vue d’une future monétisation de dispositifs de marque employeur ?

Transférer cet article à un ami