Mieux communiquer sur LinkedIn en 4 étapes


Par Aurélie Le Caignec | le jeudi 30 août 2012 | Réseaux sociaux
Mieux communiquer sur LinkedIn en 4 étapes

 

Les entreprises ont bien compris l'intérêt d'être présent sur LinkedIn. Mais au-delà de l'aspect sourcing, le réseau social professionnel permet également de travailler la communication corporate. C'est ce que décrit l'agence Publicis Consultants dans un nouveau livre blanc. 

 

1. Structurer un écosystème 

La page entreprise reste la pièce maîtresse de toute communication via LinkedIn. C'est là que sont visibles les actualités, la vision de l'entreprise et ses différents projets. C'est aussi elle qui fait office de hub vers la page carrière (qui recense les opportunités, les témoignages de salariés, les trajectoires de carrière), la page produits et services et les différents groupes de discussion. Néanmoins, " LinkedIn est avant tout un outil de communication supplémentaire qu'une grande majorité d'entreprises n'a pas encore pleinement intégré ", signale Publicis Consultants dans son livre blanc. Sur les entreprises du CAC 40, seules 16 d'entre elles ont une gestion optimale de leur profil sur LinkedIn. D'où l'intérêt de travailler avec l'ensemble des outils mis à disposition pour gagner en visibilité. 

 

2.      Définir la ligne éditoriale 

Toutefois, rien ne sert de partir dans tous les sens. Il faudra d'abord que l'entreprise définisse des objectifs. Cette présence sur LinkedIn va-t-elle servir à toucher une communauté d'experts ou influencer des communautés professionnelles ? Pour y arriver, elle devra se montrer présente et pro-active auprès des membres et emprunter un ton propre à l'entreprise. L'astuce : " Interagir avec les membres les plus actifs, qui se connectent plusieurs fois par jour, pour échanger expériences et bonnes pratiques ", conseille l'agence. Mais ces échanges devront aussi se baser sur les forces et les valeurs véhiculées par l'entreprise. Ne l'oublions pas : les membres du réseau LinkedIn sont à la recherche de conseils et d'analyses éclairés sur les sujets qui les intéressent. 


3.      Identifier les groupes 

Dans le même ordre idée, intervenir dans de multiples groupes de discussion ne sera pas pertinent si leur choix n'a pas été mûrement réfléchi en amont. Ils doivent représenter un positionnement éditorial clair. " L'enjeu est de structurer ses groupes de façon à rencontrer une audience interne substantielle et une audience externe assez large ", précise-t-on dans le livre blanc. Une entreprise peut donc non seulement participer à des groupes mais aussi en créer en fonction des communautés professionnelles qu'elle vise et de ses métiers clés. 

 

4.      Choisir les ambassadeurs en interne

Dans les groupes de discussion, les salariés des entreprises sont la meilleure des forces. " LinkedIn offre une tribune aux hauts potentiels. Les impliquer dans l'animation de groupes permet d'humaniser la communication, de promouvoir les talents... et de les retenir ", rappelle Publicis Consultants. L'entreprise sera ainsi capable de fournir un degré d'expertise élevé sur un thème ou un métier en particulier en fonction des ambassadeurs choisis. Pour animer ces communautés, un community manager ne sera pas de trop. C'est lui qui s'assurera que les questions posées par les membres ne resteront pas sans réponse.

 

Transférer cet article à un ami