Médias sociaux : les trois étapes-clés d’une utilisation optimale


Le lundi 04 octobre 2010 | Réseaux sociaux
Médias sociaux : les trois étapes-clés d’une utilisation optimale

L’ère des médias sociaux s’accompagne de nouveaux challenges pour les employeurs. Pour y faire face, Mark Hornung, le vice-président senior du groupe Bernard Hodes, spécialiste du marketing RH, a déterminé les étapes à respecter avant de se lancer dans le recrutement et la communication RH via le web 2.0.

Le secret tient en trois mots : stratégie, tests et mesures. Avant d’envisager d’utiliser les médias sociaux pour les ressources humaines, il faut commencer par définir une stratégie. « Pour ce faire, la première question à se poser, c’est "qu’est-ce que je veux tirer des médias sociaux ?" », a conseillé Mark Hornung au cours du 13ème Congrès international des RH à Montréal. Car en fonction des objectifs fixés, l’utilisation ne sera bien sûr pas la même. Par exemple, pour le sourcing, des réseaux comme LinkedIn, Viadeo ou Facebook sont utiles. Les plateformes telles que Youtube et Dailymotion en revanche permettent plutôt de communiquer de façon ponctuelle, et les blogs de tenir régulièrement les visiteurs au courant de l’actualité RH de l’entreprise.

Phases de tests

Ensuite, les entreprises doivent tester les médias qui les intéressent. Pour cela, « il faut établir un plan sur la durée et ne pas tout essayer en même temps. Si on en teste trop à la fois, alors on rencontrera des difficultés pour savoir ce qui a été efficace et ce qui n’a pas fonctionné. » Inciter les chargés de recherche à utiliser un réseau social pendant une durée donnée puis constater les résultats peut être une solution. De la même façon, créer un blog d’entreprise en se fixant des objectifs et étudier le trafic et les réactions aide à se faire une idée de son utilité.

Des effets réels ?

Ne reste plus qu’à mesurer les effets concrets de ces tests. « 84 % des recruteurs n’évaluent pas le retour sur investissement de leur utilisation des médias sociaux, et ensuite ils s’étonnent de leur inefficacité. » Pour éviter cet écueil, quatre points sont à examiner selon Mark Hornung. Tout d’abord, la connaissance : combien de candidats ont découvert la campagne de recrutement ou une annonce de l’entreprise grâce à un média social ? Ensuite, l’engagement. Par exemple, dans le cas d’un blog, certains candidats reviennent-ils régulièrement ? L’influence des actions est à mesurer ensuite : conduisent-elles à des visites sur le site carrières de la société et à des recherches sur ses métiers ? Enfin, le taux de transformation : des résultats sont-ils visibles, se traduisent-ils par des candidatures réelles et des recommandations ?

Mark Hornung estime que si ces étapes sont respectées, « le marketing RH et le recrutement via les médias sociaux rencontreront forcément un certain succès. »

Séverine Dégallaix

Transférer cet article à un ami