Avec ses pages « Université », LinkedIn prend un coup de jeune


Le vendredi 23 août 2013 | Réseaux Sociaux
Avec ses pages "Université", LinkedIn prend un coup de jeune - D.R.
Inspiré des pages « Entreprise » nées en 2010, ce nouveau service gratuit pour les écoles entend accompagner les étudiants tout au long de leur parcours universitaire. Conséquence collatérale : l'âge minimum légal pour la création d’un profil sera abaissé à 13 ans dès le 12 septembre

Et puisque les jeunes semblent être le nerf de la guerre entre réseaux sociaux, le dispositif dévoilé par LinkedIn à quelques jours de la rentrée est plutôt prometteur.

Des fonctionnalités innovantes pour les membres

« Les pages Université offrent aux écoles, aux étudiants et aux anciens élèves une nouvelle manière de se mettre en relation, de communiquer et d’explorer de manière unique l'étendue des perspectives de carrière » nous expliquait-on sur un billet du blog officiel de LinkedIn, le 19 août dernier. Accessible en français via l’URL , ce nouveau service permettra par exemple aux futurs étudiants de s’informer sur des programmes pédagogiques, de commenter les actualités communiquées par les campus ou de converser avec les écoles qu’ils convoitent sur le fil d’actualité de leur page. Autre possibilité intéressante : grâce au big data, les utilisateurs pourront avoir en un coup d'œil un aperçu du portrait robot des « anciens », identifier les profils remarquables et entrer en contact avec eux via leur compte LinkedIn. Sur le nouvel espace de l'INSEAD par exemple - une des premières écoles française à avoir finalisé sa page -  on apprend notamment que la majorité des 37 000 diplômés présents sur le réseau travaille dans la finance, chez McKinsey ou BCG. De quoi convaincre les futurs étudiants indécis ?

Un nouveau vecteur de marque école et de marque employeur

« 200 écoles dans le monde avaient déjà leur page en ligne au moment du lancement. 23 000 autres auront l’opportunité d’accéder au service dans les prochaines semaines » indique LinkedIn France. Si le service est gratuit pour les structures universitaires - qui alimenteront elles-mêmes leur page et animeront leur réseau - les entreprises pourront quant à elles diffuser des offres de stage et autres publicités ciblées auprès des étudiants ou futurs étudiants qu’ils souhaitent à terme attirer dans leur filet. Un nouvel eldorado publicitaire pour le géant américain ? A travers ce lancement, LinkedIn fait face à un autre enjeu de taille : débaucher l’immense vivier d’adeptes de Facebook pour les fidéliser dès l’adolescence.  

Gaëlle Fillion

Transférer cet article à un ami