LinkedIn dévoile son indicateur de salaires


Par Elodie Buzaud | le mardi 09 octobre 2018 | Réseaux sociaux
LinkedIn dévoile son indicateur de salaires

Deux ans après son lancement aux États-Unis, l’outil de salaires de LinkedIn est disponible en France. Celui-ci peut s’avérer utile pour les services RH comme les candidats. Encore faut-il que les données, recueillies de manière déclarative, soient fiables…

Le réseau social professionnel LinkedIn vient de dévoiler son nouvel outil : un indicateur de salaires. Il offre la possibilité de connaître la fourchette d’un salaire de base mensuel et annuel sur un poste donné dans un lieu précis. Les internautes acceptant de renseigner leur salaire peuvent accéder à plus de détails : montant des primes, présence d’un treizième mois, niveau d’expérience, secteur… « Nous avons puisé dans notre réseau pour fournir des informations approfondies sur le paysage de la rémunération », explique Ryan Sandler, ex-senior product manager de LinkedIn San Francisco, sur le réseau social. Autrement dit : ce sont les données des utilisateurs acceptant de renseigner leur salaire (sur les 9,7 millions d’utilisateurs français)* qui serviront de base à cet indicateur. Le salaire étant la première source de motivation pour 50 % des Français selon une récente étude ADP, on imagine qu’ils seront nombreux. Parmi eux, seuls les détenteurs d’un compte premium ont accès aux données sur les salaires sans devoir fournir leurs informations salariales.

« Actuellement, comme il n’y a que peu de données pour la France, l’outil n’est pas très fiable, mais à terme, il pourra le devenir, estime Pierre-Olivier Jouanny, co-fondateur d’Huntool, éditeur de logiciels pour les cabinets de chasse de têtes. Il pourra servir de base de discussion rationnelle lors de la négociation salariale. La vraie problématique, c’est que l’outil reste basé sur du déclaratif. Or, en France, surtout pour les postes techniques, tout le monde ne parle pas de son salaire de la même façon. Certains parlent en brut, d’autres en net, avec ou sans prime, etc. »

Une estimation intégrée aux offres d’emploi

L’outil sert aussi à indiquer une estimation de salaire dans les offres d’emploi. Dans la case "Ajouter des informations sur la rémunération", qui est à remplir lorsqu’une entreprise poste une offre d’emploi sur LinkedIn, LinkedIn précise : « Si vous n’ajoutez pas d’informations, une estimation basée sur les données de LinkedIn Salary Explorer sera affichée ». De quoi faire peur aux candidats ? « Je pense que c’est intéressant d’avoir l’information, même si la grille de rémunération proposée par l’entreprise se situe en-dessous de la moyenne. Dans ce cas, ce sera un problème et le dire le plus tôt est le mieux », considère Pierre-Olivier Jouanny.

LinkedIn n’est pas le premier à proposer un comparateur de salaires. Glassdoor le fait aussi, également basé sur les déclarations des internautes. Or, « pour Glassdoor, les données ne correspondent pas à la réalité », regrette le spécialiste. Pourtant, le site a désormais de nombreuses données sur l’hexagone puisqu’il est arrivé en France en 2014. De son côté Viadeo, concurrent direct de LinkedIn qui s’oriente vers les avis d’entreprises comme Glassdoor, ne propose pas encore cette offre. « Nous sommes en phase de collecte de cette information auprès de nos membres. Cela fait partie des éléments que nous allons mettre en complément des avis », précise néanmoins Vincent Monfort, directeur de la communication chez Figaro Classifieds, groupe qui a racheté Viadeo en 2016.

*Source : Harris Interactive* 04/04/18.

Transférer cet article à un ami