Les responsables RH américains mènent l’enquête sur Facebook


Le dimanche 30 août 2009 | Réseaux sociaux
Les responsables RH américains mènent l’enquête sur Facebook

Aux États-Unis, près de la moitié (45 %) des responsables des Ressources Humaines ont déjà consulté les réseaux sociaux pour enquêter sur des candidats, selon une étude réalisée par l’institut d’études de marché Harris Interactive.

Parmi les 2 600 responsables RH et DRH de grandes entreprises qui ont répondu au sondage, 35 % avouent avoir déjà écarté une candidature suite à la découverte d'informations qu’ils ont estimées dissuasives, sur Facebook, LinkedIn, Twitter, ou autre. Parmi les informations rédhibitoires, ont été cités les photos compromettantes et les informations provocatrices (53 %), la consommation de drogue ou d'alcool (44 %), ou le dénigrement d'anciens employeurs (35 %).

À l'inverse, 18 % des personnes interrogées déclarent avoir découvert des informations qui les ont incitées à recruter.

Transférer cet article à un ami