4 min 30 avec Dan Serfaty, CEO de Viadeo


Le vendredi 22 février 2013 | Réseaux Sociaux

2013 sera une année cruciale pour Viadeo. Après une année 2012 très riche, avec une levée de fonds de 24 millions d’euros, les lancements réussis du nouvel espace recruteur et de l’application mobile, Viadeo doit atteindre des objectifs très ambitieux de croissance. Dan Serfaty nous dévoile ses priorités pour 2013 et revient sur le développement de Linkedin en France.

Viadeo est une exception. Les start-up Internet françaises faisant partie des leaders mondiaux se compte, malheureusement, sur les doigts d’une seule main. Viadeo, avec ses 50 millions de membres, joue dans la cour des grands. Sa base de membres est certes moins étoffée que celle Linkedin (200 millions  de membres), mais plus vaste que celle de Xing, le leader allemand (12 millions). Surtout, Viadeo est déjà présent en Inde et en Chine, deux marchés très prometteurs.

Viadeo mise sur trois sources de revenus : le recrutement, les abonnements premium des membres et la publicité. Malgré la crise du marché de l’emploi en 2012, Viadeo a réussi à tirer son épingle du jeu et a augmenté fortement ses ventes.

Toutefois, sur ce marché mondial, Viadeo ne peut se reposer sur ses lauriers et doit accélérer pour ne pas se laisser décrocher par Linkedin. Le réseau social américain possède une force de frappe conséquente avec ses 3 000 employés et ses 17 milliards de dollars de capitalisation boursière. Et dans ce nouveau monde connecté, le leader sur un marché laisse souvent peu de place aux suivants.

Dan Serfaty le sait et compte doubler le chiffre d’affaires de Viadeo en 2013, aussi bien pour les revenus des abonnements et de la publicité que pour les revenus du recrutement. Pour y parvenir, il nous présente ses priorités pour 2013 et revient sur l’essor de Linkedin en France.

Laurent Pilliet

Transférer cet article à un ami