4 raisons pour une PME de se lancer dans le "Social RH"


Par Stéphanie Marpinard | le vendredi 31 octobre 2014 | Publi-reportage - Réseaux sociaux
4 raisons pour une PME de se lancer dans le "Social RH"

Le "Social RH" ou l’art d’unir les processus RH aux réseaux sociaux est souvent plus facile à mettre en place au sein de PME qu’au sein de grands groupes. Comment ces derniers vont-ils permettre aux PME d’élargir leur cercle d’interaction et quel sera leur impact sur les processus RH ? Philippe Bloquet, président de NeoSpheres, société spécialisée dans le conseil et logiciel RH, vous livre ses arguments.

"Si de grands groupes peuvent rencontrer certaines difficultés à mettre en œuvre le social RH - ce dernier étant au confluent de plusieurs disciplines bien segmentées comme l’IT d’un côté et les RH de l’autre - leur proximité au sein des PME permet une mise en place beaucoup plus facile", rappelle en préambule Philippe Bloquet.

1. Une solution collaborative de recrutement

Le "Social RH" permet aux PME d’étendre leur champ d’interaction à travers des solutions RH collaboratives. Une véritable valeur ajoutée dans un processus de recrutement. Ainsi, une entreprise de 100 collaborateurs pourra faire contribuer, non seulement, l’ensemble de ses employés, mais également faire intervenir le réseau extérieur à l’entreprise afin de coopter de nouveaux candidats. "Une plateforme comme MySpheres permet ainsi de coopter au sein de son entreprise, à l’intérieur du réseau MySpheres, mais aussi sur l’ensemble de la planète Internet grâce à des solutions comme MyJobCompany", illustre Philippe Bloquet.

2. Une mutualisation des besoins autour d’une formation

Si elle travaille en vase clos, une PME d’une centaine de salariés rencontrera plus de difficultés qu’un grand groupe à mettre en place certaines actions de formations. Créer un serious game de A à Z sera ainsi hors de portée de la majorité des PME. "Par contre, si ces dernières sont en capacité de partager ce besoin avec d’autres membres du réseau, cette création deviendra possible et coûtera de quatre à cinq fois moins cher", souligne le PDG de NeoSpheres. Ainsi, la solution MySpheres Training Lab permet de mettre à portée des PME , des outils de création de serious game ou de e-learning sous une forme collaborative.

3. Un guide dans l’évaluation des formations

Face aux dizaines de milliers d’organismes de formations qui existent en France, il est souvent difficile de s’y retrouver. Dans la mouvance des réseaux sociaux, de nouveaux sites d’évaluation se mettent en place afin d’aider les entreprises à faire les bons choix. Ces communautés d’apprenants partagent leurs points de vue sur les formations et aiguillent les nouveaux entrants dans leur choix. "Cette capacité à aller choisir une formation en connaissance de cause grâce à une approche collaborative est aujourd’hui particulièrement importante pour une PME", souligne le PDG.

4. Un impact sur la gestion de la performance

Autre dimension du "Social RH", les fonctionnalités des réseaux sociaux Intra entreprises peuvent également être très bénéfiques dans le processus de gestion de la performance. "Aujourd’hui, les entretiens annuels évoluent et de plus en plus de sociétés souhaitent élargir le spectre de la discussion entre le collaborateur et le manager pour être en capacité de recueillir des informations sur le cercle d’influence du collaborateur", prévient Philippe Bloquet. Des outils permettent ainsi de solliciter au sein d’une entreprise les avis des autres collaborateurs : des éléments d’informations qui vont enrichir la perception que le manager aura en finalité au moment de l’entretien annuel. Et de conclure : "Nous déployons aujourd’hui ces outils au sein des PME qui sont beaucoup plus enclines à les utiliser que les grands groupes."

Transférer cet article à un ami