Comment se préparer à la réforme de la formation professionnelle ?


Le mercredi 24 septembre 2014 | Réforme formation
Comment se préparer à la réforme de la formation professionnelle ? - D.R.

En passant d’une obligation fiscale à une obligation sociale, la loi relative à la formation professionnelle chamboule l’approche des DRH sur le développement des compétences de leurs collaborateurs. Comment anticiper les changements impliqués par la réforme ? Quelles sont les clés de succès pour adapter sa politique de formation ? Nos conseils.

  • Engager le dialogue social

Si la loi relative à la formation professionnelle n’entrera en vigueur qu’au 1er janvier 2015, c’est dès maintenant que les entreprises doivent agir. Le premier conseil donné par Catherine Bertin, consultante pour CSP Formation, est de « profiter de ces nouvelles obligations légales pour développer le dialogue social avec tous les acteurs sociaux. » Concrètement, cela signifie organiser des réunions de préparation avec les IRP afin de faciliter la bonne compréhension des collaborateurs sur leurs nouveaux droits (le Compte personnel de formation, l’entretien professionnel…).

  • Rester en veille

Certes, la réforme de la formation professionnelle a été promulguée le 5 mars dernier. Pour autant, de nombreux décrets d’application sont encore en cours de discussion. « Les branches professionnelles sont actuellement en pleine négociation des modalités précises de la loi, notamment sur les critères d’abondement du Compte personnel de formation », rappelle-t-elle. Les entreprises ont donc tout intérêt à mener une veille constante sur ces discussions. Cela leur permettra effectivement de mieux anticiper les négociations avec les IRP et les salariés.

  • Accompagner les responsables formation

Etant donné la complexité de la nouvelle loi et les amendes prévues en cas de non-respect, les entreprises doivent investir dans une formation pour aider leurs fonctions RH à mieux appréhender leurs nouveaux rôles. « Les responsables formation vont devoir garantir les compétences métiers des salariés, développer de nouveaux parcours pédagogiques répondant aux besoins RH de l’entreprise, imbriquer le plan de formation avec la GPEC… », illustre Catherine Bertin. Autant, donc, les aider à mieux cerner cette loi et à comprendre les nouveaux champs d’action qu’offre la réforme aux OPCA.

  • Mobiliser les managers

Les responsables formation ne sont pas les seuls à voir leur rôle évoluer avec la réforme. Les managers sont, eux aussi, fortement impactés. Puisque les salariés deviennent acteurs de leur parcours professionnel, les encadrants doivent les encourager à prendre des initiatives. Ils ont également tout intérêt à se former à l’entretien professionnel. « Les managers sont habitués à mener des entretiens centrés sur les objectifs. Ils devront donc prendre du recul pour avoir une approche plus globale, axée sur le développement des compétences de leurs salariés », conclut-elle.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami